Caroline Sheid: un esprit créatif et écoresponsable

VLAN  mardi 26 mars 2019 Vlan

LONZÉE | Graphiste de formation mais surtout artiste, celle qui répond au pseudo de KRo+ sur Facebook pratique une activité de recyclage plutôt originale, depuis maintenant sept ans…

Elle aime se décrire comme «un produit de la société recyclée». Et pour cause, en 2004, Caroline Sheid est licenciée de l’imprimerie où elle travaille et se voit donc obligée de repenser son activité professionnelle. «J’ai pu expérimenter différentes façons de me recycler en suivant plusieurs formations», nous indique-t-elle. Dès lors, depuis 2012, cette artiste gembloutoise recycle… des capsules de café. « En tant que graphiste, j’ai toujours eu pour habitude de communiquer un message par le biais de mes créations. C’est un leitmotiv qui ne me quitte pas et que j’utilise ici avec mes œuvres que je réalise avec ces fameuses capsules», explique celle qui préfère ne pas citer la marque en question. «Je n’ai tout simplement pas envie d’en faire la pub», argumente-t-elle.

Mais alors, pourquoi utiliser ce produit? «On est dans une société de surconsommation à laquelle j’ai participé et qui est vraiment exponentielle. J’estime qu’on n’a pas besoin d’acheter ces capsules pour faire du bon café. Donc, pour conscientiser les gens à cela, j’ai commencé à exposer mon travail. » En voyant ces petits contenants vides chez elle, au moment où elle en achetait, il n’était pas question pour Caroline de les jeter à la poubelle. Ainsi sont nées ses différentes créations: des fleurs, des bijoux, des objets décoratifs, des personnages, des animaux… Bref, des sujets bucoliques, inspirés de la nature qui entoure en permanence l’artiste. Au sein de son atelier, on y retrouve des compositions particulièrement bien mises en valeur, dans des caisses de bois éclairées par des lampes éco-conso. Mention spéciale pour ce clavier d’ordinateur vert, recouvert de fleurs en capsules, symbole de sa carrière recyclée.

Des ateliers ouverts à tous

Autodidacte et de nature indépendante, Caroline travaille seule. Néanmoins, afin de transmettre son savoir-faire à d’autres âmes créatrices, elle organise chez elle des ateliers intergénérationnels. «J’animais déjà des stages d’infographie à la maison. Et au fur et à mesure, les participants se sont rendu compte qu’il y avait plein de choses intéressantes exposées sous ma véranda. Des habitués m’ont alors proposé d’organiser des rendez-vous pour que je leur apprenne à concevoir des œuvres avec ces fameuses capsules, qui sont en réalité très faciles à manier, car extrêmement souples. C’est ainsi qu’une nouvelle aventure est née…»

En parallèle, la créatrice se rend également dans des salons, pour trouver l’inspiration ou exposer. Elle est aussi impliquée dans la vie locale gembloutoise, en organisant avec une amie le salon «Récup’âge» d’Ernage, au mois de novembre.«Cette année, on prépare un rassemblement d’artisans de la récup’ qui vont animer des ateliers créatifs pour public», nous révèle-t-elle. Et finalement, Caroline vous donne rendez-vous en septembre prochain, pour le parcours d’artistes de Gembloux, qu’elle chapeaute avec quatre autres personnes.

Martin Rousseau

Vlan

Commerces à découvrir