Elle vous déniche les bons plans

VLAN  lundi 4 mars 2019 Vlan

TOURNAI – PÉRUWELZ | Anne-Charlotte Beatse est passionnée par les réseaux sociaux, au point d’avoir créé un nouveau job: attachée de presse 2.0.

Tout commence au terme de ses études en journalisme. Cette Péruwelzienne se rend alors compte qu’il lui manque une corde à son arc: les réseaux sociaux. «Ça n’était pas repris dans le cursus de l’IHECS alors que je sentais la grande importance qu’ils allaient prendre dans le futur.»

Elle se lance dans des formations et, au travers de ses différents emplois, y trouve un moyen efficace pour communiquer. «À condition d’être exploités de façon correcte, en respectant des codes de conduite. C’est une arme à double tranchant: elle peut être dangereuse – d’ailleurs on le voit assez régulièrement – si elle est mal employée tout en étant une porte ouverte sur le monde.»

Après douze années passées dans la Capitale et à Montréal – «J’y ai notamment travaillé pour l’AWEX », confie-t-elle–, elle revient dans sa région d’origine. Une chance selon Anne-Charlotte. «Je suis revenue il y a cinq ans. Et je me suis aperçue qu’il y avait beaucoup d’opportunités professionnelles. À l’inverse de Bruxelles, en matière de communication numérique, il n’y avait pas beaucoup de blogueurs et d’influenceurs en province et dans les petites villes. Ce qui m’a permis de créer une nouvelle offre de services qui n’y étaient pas proposés jusqu’à alors.»

Passionnée par les voyages, elle multiplie les activités, jusqu’à la naissance de son fils, Sasha. «Il est né il y a deux ans. C’est un grand prématuré. À son arrivée, il ne pesait que 650 grammes. Il est longtemps resté hospitalisé. Pendant cette période, j’ai dû mettre ma carrière entre parenthèses. À l’heure actuelle, il va bien. Je veux prouver qu’il n’est certes pas facile d’être une maman indépendante (ou « mumpreneur), d’autant avec un enfant fragile, mais quand on veut y arriver, on peut ! Le quotidien d’un indépendant est très lourd, il y a des avantages et des inconvénients mais je suis surtout très épanouie d’avoir pu réaliser un rêve : inventer « mon métier » idéal et pouvoir en vivre depuis maintenant 2-3 ans. »

Anne-Charlotte Beatse, c’est aussi à elle qu’on doit le blog «Charlotte en ville». Elle y parle des commerces locaux, y renseigne des bons plans sorties. « Depuis que je suis maman, je cible davantage les ‘sorties à faire avec ses enfants’. Les gens sont très demandeurs de ça.»

Et le mercredi après-midi, elle est aussi sur les ondes de Vivacité où elle tient une chronique dans l’émission Aller-Retour, aux côtés de Jocelyne Tomme et de Philippe Jauniaux. Vous l’avez compris: Anne-Charlotte Beatse est sur tous les fronts!

Sandra Zatloukal

Vlan

Commerces à découvrir