Choler ou décholer, c’est toujours crocher!

ARTICLES JOURNAL VLAN  jeudi 21 février 2019 Vlan

PÉRUWELZ | Du Péruwelzis au Pays Vert, la tradition bambocheuse fait la nique au Carême. Longtemps sacrilège, la date est… sacrée: le Mercredi des Cendres.

Si les effluves sont encore nombreux au lendemain du Mardi gras, ils sont plusieurs à toujours être ragaillardis. Pourquoi? Pour une tradition bien ancrée en Wallonie picarde, le crossage! Les villages de Chièvres, Basècles, Péruwelz ou encore Blaton, pour ne citer qu’eux, sont en pleine ébullition. La date fatidique approche. Les préparations vont bon train.

La tradition du crossage du Mercredi des Cendres reste vivace. Partout, les crocheux, souvent costumés, s’égaillent dans les rues des villages et bourgades armés de leurs macroches, ce célèbre maillet à long manche, et les parties débutent. Si vous y assistez, vous remarquerez que les enjeux sont liquidés par de généreuses libations. L’ambiance aura tôt fait de gagner en excitation ce que les gestes auront perdu en précision. La trajectoire capricieuse de la cholette, une boule de buis, de chêne, de charme ou de saule à la sphéricité incertaine, suscite immanquablement le même charivari de compliments gaillards ou de quolibets égrillards. propulsée à grands coups de macroche, elle finira tôt ou tard par faire résonner la tonne: le fût de bière que les cabaretiers ont installé sur le seuil de leurs troquets.

Ah oui, le vocabulaire de cette discipline est propre… à cette discipline! De cholette à l’abeule, en passant par crocheux à l’tonne, les mots fleurissent, prospèrent et tombent dans l’usage. Et le jeu? Pour corser le tout, il y a deux camps: ceux qui cholent vers la tonne et ceux qui décholent. Si le but n’est pas atteint, devinez qui paie la tournée?

Les équipes peuvent se constituer le jour même mais, depuis quelques années, il existe des sociétés de crocheux. La plus ancienne, elle approche le siècle d’existence, est celle des Kis-Ka-Kos-Ku. Elle est tout aussi célèbre pour la tenue de Pierrot qui singularise ses membres… que pour l’insondable mystère qui entoure son euphonique appellation…

Alors, rendons aux crocheux ce qui leur appartient! Le mérite de perpétuer une tradition moyenâgeuse et de faire vivre les villages. Grâce à eux, le folklore local garde ses lettres de noblesse.

Rendez-vous le 6 mars, un peu partout en Wallonie picarde!

Massimo Di Emidio

Vlan

Commerces à découvrir