Les Dames de la Raquette Rouge filent vers la Nationale 1

VLAN  vendredi 15 février 2019 Vlan

BASÈCLES | Invaincues depuis le début de la saison, les pongistes féminines sont sur le point de faire grimper le club basèclois dans l’antichambre de l’élite belge du tennis de table.

C’est presque un exploit que sont en train de réaliser les joueuses basècloises. Sur la carte du tennis de table, la Raquette Rouge se fait un nom. Depuis la victoire, fin janvier, face au Logis Auderghem, leurs dauphins, c’est une autoroute vers la N1 qui s’est ouverte. «Nous pouvons miser sur des joueuses d’expérience et des jeunes en devenir», souligne Caroline Massart, capitaine de l’équipe. « Ce n’est un secret pour personne, nous voulons rejoindre la Nationale 1. De plus, nous sommes invaincues. C’est notre second objectif: le rester jusqu’au terme de la saison. Les deux premières équipes sont promues. L’espoir est concret.»

Pour la montée, l’équipe dispose de sérieux atouts. Le passé pongiste de Caroline Massart (B0) mais aussi d’Aurore Raulier (B4) et de Vanessa Wojkiewicz (B6) est une force indéniable. Elles ont connu le haut niveau, soit la super-division. «Nous avons toutes les trois un joli vécu, notamment à La Villette. Nous avons le challenge de lancer et d’encadrer les jeunes. Céline Lepez (C0), Lilou Massart (C4) et Gwenola Potier (C4) sont une base de confiance et de qualité pour l’avenir du club.»

Car le chemin pourrait les emmener plus haut encore. La N1 ne serait qu’une étape. «Oui, nous rêvons de super-division à Basècles. La saison prochaine, nous évaluerons nos capacités, notamment pour les jeunes dont Lilou. Si tout se passe bien, nous pourrions nous montrer très vite ambitieuses.»

C’est toute la section féminine de la Raquette Rouge qui suit le mouvement. Toutes les équipes se suivent et cinq des sept jouent pour la montée actuellement. «Le club est bien structuré. Il faut savoir que nous sommes partis de rien. Aujourd’hui, 26 filles et sept équipes portent les couleurs de la Raquette Rouge. Notre club a tout en mains pour atteindre le haut niveau et continuer à tirer les jeunes vers le haut. Il existe une vraie dynamique, une envie de bien faire.»

De chaudes soirées de tennis de table sont donc annoncées. Il ne reste plus qu’à transformer le rêve en réalité.

Massimo Di Emidio

Vlan

Commerces à découvrir