Un concert en hommage à G-Ph Luypaerts

VLAN  lundi 11 février 2019 Vlan

VERVIERS | Cette année, cela fait 20 ans que Guy-Philippe Luypaerts est décédé. Celui qui est bien connu en région verviétoise pour avoir été le directeur du conservatoire mais aussi le papa de Maurane a marqué de son empreinte les gens qui l’ont connu. Le 17 mars prochain, ces derniers lui rendront hommage à l’occasion d’un concert à l’Espace Duesberg.

Pianiste soliste à l’orchestre de Liège puis professeur d’harmonie au conservatoire royal de Liège et enfin, directeur du conservatoire de Liège. Le parcours de Guy-Philippe Luypaerts laisse pantois, mais bien moins que le caractère explosif qu’on lui connaissait. Le musicien a marqué les mémoires de ceux qui l’ont rencontré. En 2019, cela fait 20 ans qu’il est décédé. À cette occasion, Christiane Rutten, sous-directrice du conservatoire de Verviers et présidente des Concerts du dimanche matin, a voulu lui rendre hommage en organisant un concert un peu particulier à sa mémoire, le 17 mars prochain à 11 heures.

« C’est un hommage forcément musical, avec plusieurs artistes qui viennent jouer, on va essayer de retracer son parcours musical, mais pas que. Sa fille Aurélia a écrit un texte qui retrace sa vie et qui sera vraiment le fil rouge de la séance. Avec ce texte en «je» on aura l’impression qu’il est là. Il racontera sa naissance, ses études, ses mariages, son arrivée à Verviers…, développe Christiane Rutten. Moi, j’ai fait la chasse aux photos avec l’aide de son fils, pour illustrer visuellement ce récit. Sa vie, il va nous la raconter sur fond visuel avec de la musique live

La musicienne qui a monté le spectacle a également retrouvé plusieurs artistes pour lesquels Guy-Philippe Luypaerts avait fait des arrangements et leur a demandé de monter sur scène jouer les morceaux auxquels il a participé.

Au total, ils devraient être une quinzaine à lui rendre hommage. Un hommage que Christiane Rutten avait en tête depuis un moment. « Ca fait un bout de temps que j’ai cette idée parce qu’on allait commémorer les 20 ans de sa disparition et puis moi je termine ma carrière au conservatoire fin septembre. Le conservatoire a beaucoup évolué et, parmi les jeunes collègues, il y en a beaucoup qui ne l’ont pas connu. J’avais envie de boucler la boucle », explique la pianiste qui eu l’occasion de fréquenter Guy-Philippe Luypaerts.

« Je l’ai toujours connu, comme élève et puis comme prof. Quand je suis entrée au conservatoire, en 1966, j’avais 6 ans et lui arrivait comme directeur. Pour moi ça reste un personnage étonnant parce que ce n’était pas quelqu’un de facile, il avait 1.001 facettes. C’était un artiste écorché vif qui pouvait partir en vrille, une personnalité très riche et complexe. »

L’homme a laissé une forte empreinte auprès de ceux qui l’ont connu. « On s’est souvent demandé pourquoi il nous avait marqués à tel point. On ne sait pas. Quoi qu’il en soit, 20 ans après, j’ai toujours une collègue qui se demande si elle saura chanter en son hommage sans pleurer

Guy-Philippe Luypaerts était aussi le papa de Maurane, décédée en 2018. Une artiste à côté de laquelle il était impossible de passer pour cet hommage. « Forcément, les événements font qu’on fait aussi un petit hommage à Maurane. Un ensemble vocal de 40 femmes viendra chanter deux chansons de Maurane », précise encore Christiane Rutten.

Il reste encore des places pour assister à ce spectacle riche en musique mais aussi en émotion.

Victoria Marche

Infos: www.cdmverviers.be

Prix: de 5 à 15€

Vlan

Commerces à découvrir