Le réaménagement de trois places étudié

VLAN  mercredi 6 février 2019 Vlan

UCCLE | La nouvelle majorité MR-Ecolo-cdH a bouclé sa déclaration de politique générale (DPG).

Zoom sur la déclaration de politique générale (DPG), sorte de feuille de route reprenant les grands objectifs d’une législature, de la nouvelle majorité uccloise MR-Ecolo-cdH. Sans surprise, le premier chapitre est consacré à la mobilité et aux travaux publics. La majorité fait part de son souhait de réaménager plusieurs places publiques, à savoir le Parvis Saint-Pierre, la place Jean Van Der Elst et la place Saint-Job. S’ils sont lancés après études, ces projets feront l’objet d’appels à projets et se feront en concertation étroite avec la population.

Pour améliorer la mobilité et encourager les modes de déplacement durable, le collège propose notamment de revoir le plan communal de mobilité; d’aménager au moins 10 km de cheminements cyclables; de maintenir l’octroi d’une prime à l’achat d’un vélo électrique; d’améliorer la qualité des trottoirs et de valoriser les cheminements piétons.

La DPG met en avant la volonté de travailler main dans la main avec les autres acteurs et niveaux de pouvoir. À titre d’exemple, la commune entend développer des pôles multimodaux dans les cinq gares situées sur son territoire, en collaboration avec Infrabel et la Stib. Pour promouvoir l’offre ferroviaire déjà existante et l’étoffer, la coalition éditera un guide des modes actifs et transports en commun; défendra la création d’une halte SNCB à hauteur du Lycée français et militera pour l’intégration de la gare de Linkebeek dans la zone tarifaire MTB.

Recours aux SAC étendu

Dans le volet sécurité et prévention, la majorité annonce qu’elle souhaite renforcer la patrouille des flagrants délits ainsi que les effectifs de gardiens de la paix et d’éducateurs de rue. La politique d’accueil des victimes sera renforcée avec un focus sur les personnes âgées, les victimes d’agression sexuelle, raciste et homophobe. La majorité proposera d’étendre le recours aux sanctions administratives communales (SAC) afin de pouvoir imposer une prestation citoyenne aux auteurs d’incivilités nuisant au bien-être dans la commune. Des actions concernant la mendicité sont également annoncées, sans plus de précisions à ce stade.

Dans son bref passage consacré aux finances, la majorité n’évoque pas de baisse des impôts locaux. En revanche, la hausse des divers règlements-taxes ne sera pas supérieure à l’inflation et il est question d’élargir le public bénéficiaire de la prime de compensation créée suite à l’augmentation du précompte immobilier en 2015.

Outre la réactualisation de l’Agenda 21, la commune aura pour mission de réduire son empreinte écologique, notamment en s’inscrivant dans une démarche zéro déchet et en intensifiant sa production d’énergie renouvelable via les bâtiments communaux. Élaboré sous la précédente législature, le Plan Nature sera concrétisé. La commune reverra les plans de gestion de ses espaces publics et parcs pour qu’ils soient plus écoresponsables. Toujours au rayon des espaces verts, citons l’installation d’une guinguette dans le parc du Wolvendael et l’aménagement durable du parc Raspail.

En urbanisme, le collège insiste sur sa volonté de protéger le caractère vert de la commune. En économie, il est question d’élaborer un schéma de développement commercial en partenariat avec les associations de commerçants. Au volet sport, le souhait de construire un stade national de hockey dans le cadre d’un partenariat public-privé est réitéré tandis que le terrain de basket historique de la Sauvagère retrouvera en principe sa fonction initiale.

L.C.

Vlan

Commerces à découvrir