Les écoliers veulent «manger sain»

VLAN  mercredi 6 février 2019 Vlan

AGIMONT | Une classe de primaire est lauréate d’un concours Partenamut sur le thème du «manger sain».

Les élèves du degré supérieur (P5 et P6) de l’école communale d’Hastière, implantation d’Agimont, ont participé cet automne à un concours organisé par Partenamut sur le thème «Manger sain à l’école». Leur projet: développer un potager, ou plus exactement des carrés potagers dans le verger de l’école.

Bien conseillés par leur institutrice Stéphanie Bonhivers, les élèves ont rentré un dossier solide. Celui-ci a d’abord été soumis à l’appréciation du public qui a voté (liké) pour les différents candidats. Les 20 dossiers les plus soutenus ont été évalués par le jury du concours. Celui-ci a classé le projet agimontois à la seconde place. Ce podium allait valoir à la classe un chèque de 1500€ remis en présence du très médiatique chef Julien Lapraille.

La remise des prix vient d’avoir lieu. L’école a reçu une déléguée de Partenamut qui a offert symboliquement le fameux chèque remporté par les élèves pour financer leur projet. Elle était accompagnée de Julien Lapraille un ancien participant de Top Chef qui anime les séquences culinaires de différentes émissions de TV. Il y valorise les produits de notre terroir.

Après de longues séances de photos et de bisous, le chef a visité chaque classe. Il interrogeait les enfants sur leurs habitudes alimentaires, sur les plats qu’ils appréciaient… Au fil de la discussion, le chef distillait ses conseils: on peut évidemment manger des frites, mais une fois par semaine et en quantité limitée, mieux vaut griller les viandes que de les cuire au beurre, les légumes les plus savoureux sont ceux qui ont poussé dans un jardin et pas ceux produits par l’industrie agroalimentaire que les grandes surfaces diffusent, ces mêmes légumes sont d’autant meilleurs et nutritifs qu’ils viennent d’être récoltés, il faut manger varié et de saison, une bonne soupe et des tartines peuvent constituer un bon repas, il ne faut pas gaspiller et donc préparer de justes portions, les restes feront l’objet d’un repas plus tard…

Voilà une journée dont les élèves – et les institutrices- d’Agimont se souviendront. À eux maintenant de se retrousser les manches et de trouver de bons conseils pour obtenir les premières récoltes avant les vacances d’été.

R.B.

Vlan

Commerces à découvrir