Le retour de Liège-Bastogne-Liège

VLAN  mercredi 6 février 2019 Vlan

STAVELOT | Après 2 années de pause, la course mythique Liège-Bastogne-Liège sera de retour dans la cité de l’Amblève le 28 avril prochain, pour le plus grand plaisir des coureurs et des spectateurs.

« Stavelot revient au cœur de Liège – Bastogne – Liège et c’est une très bonne chose. » Voilà comment Jean-Michel Monin, responsable sportif d’ASO, a annoncé à la presse que la cité de l’Amblève avait retrouvé sa place dans le parcours de la Doyenne après une parenthèse de deux années justifiée par des travaux d’aménagement menés à l’entrée sud de la ville. Travaux dont la qualité est ainsi reconnue par ASO. De plus, en 2018, un argumentaire chargé de défendre la position de Stavelot avait été envoyé à Paris: « Rares sont les villes qui sont aussi accueillantes au cyclisme », en avait conclu M. Monin. Ainsi a-t-on replacé la trilogie Wanne, Stockeu, Haute Levée sur la carte du cyclisme mondial: Liège – Bastogne – Liège fait partie de l’UCI World Tour et elle est diffusée par les chaînes de télévision du monde entier. Situé sur le parcours depuis les années 1950, le site exceptionnel constitué par ces trois côtes (qualifiées de légendaires par Jean-Marie Leblanc) va donc pouvoir à nouveau peser sur le déroulement de la course. D’autant plus qu’elles seront précédées par celle de Mont-le-Soie à Grand-Halleux.

Quatre ascensions en 20 kilomètres, voilà de quoi lancer l’épreuve, peut-être même la dynamiter afin de célébrer avec panache un double 50e anniversaire: celui de l’introduction du Stockeu dans le parcours et celui de la première victoire d’Eddy Merckx obtenue au terme d’une chevauchée historique qui avait démarré au pied du même Stockeu. Autre satisfaction: au bout de la Haute Levée, Francorchamps reste l’endroit où la course compte ses favoris avant de basculer vers son dénouement. Dénouement qui sera jugé non plus à Ans, mais au centre de Liège, quinze kilomètres après la dernière ascension.

Pour Christian Prudhomme, le patron d’ASO, cette arrivée est plutôt favorable à des coureurs comme Van Avermaet, Gilbert ou Sagan (qui en sera à sa première participation) et elle doit pousser les grimpeurs tels Bardet et Nibali à durcir la course très tôt. Dès le Stockeu? Ce serait formidable. Quoi qu’il en soit, le 28 avril, le spectacle sera dans les côtes de légende où Stavelot fera la fête. Nous en reparlerons.

Patrice Lefebvre

Vlan

Commerces à découvrir