L’incroyable année d’Aisling D’Hooghe

VLAN  mardi 15 janvier 2019 Vlan

WATERLOO | Tout sourit à la jeune Aisling D’Hooghe. Outre sa place d’échevine obtenue après les élections communales d’octobre, la gardienne des Waterloo Ducks a brillé lors de la finale du championnat de Belgique de hockey en salle et s’est distinguée aux derniers Mérites Sportifs waterlootois.

Quelle année pour Aisling D’Hooghe! Du haut de ses 24 ans, la jeune Waterlootoise a enchaîné les réussites en 2018. En février, l’équipe dame du Waterloo Ducks, dont elle est la gardienne depuis plus de treize ans, a brillé lors de la finale du championnat de Belgique de hockey en salle. Elle est devenue, pour la première fois de son histoire, championne de Belgique face au White Star.

En octobre, c’est une autre victoire qu’a fêté Aisling D’Hooghe: politique, celle-là. Pour ses premières élections, la Waterlootoise a obtenu un poste d’échevine dans l’équipe de la bourgmestre Florence Reuter (MR), grâce à son dévouement et ses 847 voix de préférence. Elle a hérité de la Petite Enfance, de la Famille, de l’Accueil extrascolaire, de la Prévention et de la Santé.

Cerise sur le gâteau, le 30 novembre dernier, la sportive aux origines belgo-jamaïcaines a été récompensée à la cérémonie des Mérites Sportifs dans la catégorie «Prix Exceptionnel». De quoi la récompenser pour son investissement au sein des équipes waterlootoise et nationale (dont elle est membre depuis huit ans), mais aussi pour son titre de meilleure gardienne de l’Euro 2017 et sa nomination par la Fédération Internationale de Hockey sur gazon (FIH) comme deuxième meilleure gardienne du monde en 2017.

«Une grande fierté»

«C’est vrai qu’en voyant tout cela, c’était une année plutôt positive. Mais à côté de ça, j’ai été blessée fin janvier à l’épaule juste avant le championnat de Belgique; puis on a été éliminée de notre coupe en monde (éliminées par l’Espagne fin juillet, NdlR). Mais je suis très fière d’avoir gagné un titre de championnes de Belgique qu’on attendait depuis très longtemps. C’est un joli prix pour les filles et le club, mon club de toujours. Ça montre notre investissement. Quant à mon poste d’échevine, c’est une grande fierté. En tant que sportive de haut niveau, je me suis donnée à 100% dans cette campagne. Ce résultat est aussi magnifique », nous confie-t-elle.

Diplômée en psychomotricité en 2017, Aisling D’Hooghe est satisfaite des compétences dont elle a hérité. « Après les résultats, je n’ai pas exigé telle ou telle matière. Cela s’est décidé au terme de discussions avec la bourgmestre sur ce qui m’intéresserait. Tout le monde me voyait gérer le sport, mais j’ai préféré décliné pour éviter tout conflit d’intérêt avec le club.»

Quant aux projets qu’elle souhaiterait développer pour la cité du Lion, il est encore un peu tôt pour en dévoiler davantage, mais l’habitante du Chenois veut en tout cas perpétuer les initiatives qui fonctionnent déjà. «Je modifierai quelques éléments pour mettre ma touche personnelle, mais il y a déjà beaucoup de projets qui fonctionnent bien, comme la Journée de la famille avec l’aide du CPAS ou encore l’action Saint-Nicolas dans les crèches communales, qui est importante pour la Petite enfance. Pour le reste, il y aura pas mal de réunions en ce début d’année.»

Nul doute qu’Aisling D’Hooghe nous réserve encore pas mal de surprises en 2019, entre carrière sportive et politique.

S. Geerts

Vlan

Commerces à découvrir