16 mois après l’incendie de l’école des Grands Prés, le nouveau bâtiment se dessine

VLAN  mardi 15 janvier 2019 Vlan

MALMEDY | Des modules accueillent la centaine d’élèves en attendant la construction de leur nouvelle école sur le site des Grands Prés. Où en est le projet aujourd’hui?

Au petit matin du 3 septembre 2017, c’est le drame pour les élèves de l’école communale des Grands Prés au centre de Malmedy: leur école a été incendiée pendant la nuit alors qu’ils venaient tout juste de reprendre les cours. Il faut rapidement trouver une solution pour permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité. Deux mois sont nécessaires pour aménager un nouvel espace de travail: les trois classes de primaire iront dans des modules, tandis que les maternelles s’installent au rez-de-chaussée de l’école.

En charge de l’échevinat de l’Enseignement et bourgmestre de Malmedy, Jean-Paul Bastin saisit l’urgence du dossier et décide de ne pas traîner. « Le 19 octobre 2017, nous lançons le marché public pour désigner un architecte, se rappelle-t-il. En décembre, nous introduisons le dossier au Fond des Bâtiments scolaires pour obtenir une promesse de subsides, que nous recevons en août 2018.» Entre-temps, le bureau malmédien BBF Architecture remporte le marché et commence à travailler sur le projet de la nouvelle école, présenté en décembre dernier au premier conseil communal de la nouvelle majorité. « Le dossier définitif a été introduit en vue d’une promesse ferme de subsides. En parallèle, nous avons effectué la demande de permis d’urbanisme (60% sur un montant d’environ 2 850 000€) afin de ne pas perdre de temps

Ce nouvel établissement est prévu pour accueillir 138 élèves, même si l’école n’en compte que 103 actuellement. Malgré l’installation dans les modules, l’école des Grands Prés rencontre toujours un beau succès et la perspective d’un nouveau bâtiment renforce son attractivité.

« Le nouveau bâtiment sera très fonctionnel, formé en L, sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée, on retrouvera trois classes pour les élèves de maternelle, un espace bibliothèque/théâtre/cuisinette, une salle polyvalente, un réfectoire, un bureau pour la direction et une petite salle des profs », détaille le bourgmestre. Un ascenseur, essentiel pour que l’établissement soit accessible aux personnes à mobilité réduite, permettra notamment d’accéder à l’étage, destiné aux primaires. Cet étage sera composé de trois classes, une classe d’informatique et un local polyvalent qui permettra d’accueillir les cours philosophiques et de langues.

« En ce qui concerne l’extérieur, nous avons eu une attention particulière pour garder un maximum d’arbres, puisque nous sommes dans un environnement vert et bucolique, assure Jean-Paul Bastin. Même si nous devrons couper certains arbres, neuf seront maintenus. Les classes de maternelle donneront sur la cour de récréation, réaménagée autour d’espaces de verdure, et seront orientées au sud afin d’être très lumineuses.» Les matériaux choisis pour le revêtement extérieur sont le crépi et du lattage en bois. La toiture sera, quant à elle, végétalisée.

Le bourgmestre espère que la totalité des travaux (démolition et reconstruction sur le même site) sera terminée dans le courant de l’année 2022. « Nous aurons des bâtiments modernes, axés sur le bien-être et particulièrement fonctionnels, tout en gardant une localisation dans un quartier entre ville, rivière, RAVeL et verdure. Nous avons porté une attention particulière à la lumière afin qu’elle soit la plus chaleureuse et agréable possible, tant pour les élèves que pour le corps enseignant. » Son emplacement et son atmosphère faisaient déjà le succès de l’école des Grands Prés, qui sera encore accru avec l’arrivée de ce nouveau bâtiment, estime le maïeur.

Quant au responsable de l’incendie de l’école, l’enquête de la police n’a pas encore permis de déterminer son identité.

Élodie Christophe

Vlan

Commerces à découvrir