Mme Nathalie lance sa classe flexible

VLAN  lundi 14 janvier 2019 Vlan

MODAVE – PORTRAIT | Au mois de novembre 2018, Nathalie Seron, institutrice primaire à l’école communale des Gottes de Modave, a débuté une classe flexible. Cette méthode a pour objectif d’augmenter la capacité de concentration des élèves.

Dans sa classe de 4e primaire, aux côtés des bancs classiques, on trouve toutes sortes de mobiliers et de sièges afin que les élèves puissent bouger et changer de position de travail en cours de journée. Nathalie Seron nous en dit plus sur ce projet ambitieux.

Comment a germé chez vous l’idée d’une classe flexible?

Enseignante depuis 25 ans, je suis en perpétuel changement et il est important pour moi d’évoluer, de m’informer et de me remettre en question. Les élèves d’hier ne sont plus les élèves d’aujourd’hui et la concentration est un sujet dont on parle beaucoup. J’ai lu de nombreux articles et discuté avec des enseignants, ce qui m’a permis de me lancer dans cette merveilleuse aventure au mois de novembre.

Comment la direction et les parents ont-ils réagi?

Bien évidemment, avant de me lancer dans cette nouvelle aventure j’en ai parlé à la directrice et à l’échevin de l’enseignement. Ces derniers m’ont accordé leur confiance et suivaient déjà mon travail en classe (NDLR: pédagogie positive, synthèse interactive, jeux éducatifs…).

Ensuite, j’en ai parlé avec les parents lors d’une réunion et ils ont accueilli le projet avec enthousiasme. Ils étaient prêts à me suivre et surtout me laisser vivre cette nouvelle aventure avec les enfants. Le lundi de la rentrée des congés d’automne , l’excitation était au rendez-vous chez les enfants alors que les parents étaient impatients de découvrir notre nouvelle classe. Après 2 mois, certains enfants se sentent mieux pour travailler sur telle ou telle assise. Le retour des parents est très positif. Donc, continuons (rires)!

Qu’apporte aux enfants votre manière d’enseigner?

Pour moi, une pédagogie positive est très importante et apporte énormément aux enfants. Des leçons plus vivantes et interactives sont au programme de tous les jours. Les enfants me disent d’ailleurs souvent qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils apprennent car ils jouent et construisent leurs apprentissages.

Comment votre expérience est-elle perçue par vos collègues?

Ce changement a été bien accueilli par mes collègues et Mme Véronique, de 5e et 6e primaire, commence tout doucement à mettre en place la même méthodologie. Nous en parlons d’ailleurs très souvent. Quant à ma collègue de 2e année Mme Caroline, elle a déjà adopté quelques aménagements. Les classes de maternelle ont déjà adopté la classe flexible depuis quelques années.

Le projet de classe flexible fait de plus en plus d’adeptes et Mme Nathalie a de bons espoirs quant à l’avenir de ces classes en Belgique.

F.Gn.

Vlan

Commerces à découvrir