Un «smart village»

VLAN  mardi 27 novembre 2018 Vlan

NASSOGNE | Trois axes seront au cœur de la prochaine consultation citoyenne: l’environnement, les aînés et le numérique.

La Commune de Nassogne entend mettre l’accent sur certaines thématiques lors de la prochaine consultation citoyenne. «Nous seront attentifs à trois axes: l’environnement, les aînés et le numérique», insiste le bourgmestre Marc Quirynen.

Concernant le numérique, «Nassogne ne peut pas être en décrochage avec les développements informatiques, on doit créer un smart village», avance le bourgmestre. «On peut aider la population en allant vers elle. Un fonctionnaire communal rencontrerait le citoyen à son domicile. Ce service soulagerait les aînés, les malades ou les personnes qui ne savent pas se rendre à la commune durant les heures de bureau. On veut développer une plateforme informatique, pour permettre au citoyen d’effectuer des démarches. On pourrait aussi envisager de développer un centre numérique, accessible aux entreprises, aux jeunes entrepreneurs ou à des employés, qui leur éviterait de longs déplacements et leur permettrait de se rencontrer.»

L’environnement est aussi au cœur des préoccupations. «Avec le dérèglement climatique et les risques de coupures d’électricité engendrés par les soucis d’alimentation, on doit trouver des énergies alternatives. La forêt, avec la chasse et les bois, représente 1/8e de nos revenus. On ne peut pas ronronner sur ces ressources. Par exemple, si la peste porcine arrivait chez nous, on perdrait celles-ci. Il faut dépenser malin pour trouver d’autres ressources. Les énergies en font partie

Le bourgmestre cite plusieurs solutions. «Systématiquement, on équipe les nouveaux bâtiments communaux de panneaux solaires. L’énergie hydraulique pourrait aussi être intéressante. De grandes cascades ne sont pas nécessaires, de petites turbines suffisent. Il y a déjà eu des projets éoliens sur l’entité mais ils n’étaient pas adéquats. Mais on n’abandonne pas l’idée, dans un lieu propice et dans le respect de l’environnement. Nassogne fait aussi partie de la Convention des Maires, qui invite entre autres les communes d’Europe et leurs citoyens à réduire la consommation d’énergie. L’idée serait de réengager un éco-conseiller pour épauler la population et les pouvoir publics.»

Enfin, les aînés. «On veut favoriser leur maintien à domicile. J’ai déjà parlé du soutien numérique. Le CPAS a décidé de doubler les repas à domicile. Jadis distribués au départ des cantines scolaires, les repas le sont désormais depuis une cuisine particulière à la Maison rurale.L’impulsion du public devrait permettre à d’autres services de se développer en faveur de ce maintien. Un service de garde des médecins à la maison de village est aussi en discussion, mais il faut que les médecins marquent leur accord

B.G.

Vlan

Commerces à découvrir