Le chantier de la nouvelle maison de repos a débuté

VLAN  mardi 23 octobre 2018 Vlan

BIÈVRE | Le coup d’envoi du chantier de la nouvelle maison de repos de l’ASBL intercommunale «Résidence Saint-Hubert» a été donné, ce vendredi 5 octobre, avec la pose de la première pierre du nouveau bâtiment, situé au cœur de l’actuel parc de la Résidence Saint-Hubert.

Afin de répondre aux nouvelles directives régissant les maisons de repos en vue d’obtenir un nouvel agrément, l’ASBL Résidence Saint-Hubert a lancé, en octobre 2016, un marché public de travaux en Design & Build. Le principe étant la réalisation, en un seul marché, de la conception du bâtiment et de sa réalisation. Le Bureau Économique de la Province (BEP) avait, pour ce projet, une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Suite au lancement de l’appel d’offres ouvert, ce sont, au total, 7 offres qui ont été déposées en mars 2017.

Le Conseil d’Administration de l’ASBL intercommunale «Résidence Saint-Hubert», dont font partie les Communes de Bièvre, Vresse-sur-Semois et Gedinne, ont ensuite désigné leur lauréat. Le marché a été attribué, en octobre 2016, à la société Cœur de Ville (société de développement immobilier du Groupe Thomas & Piron).

Suite au permis délivré le 19 juillet 2018 par le Fonctionnaire Délégué de la Province de Namur, le chantier de la maison de repos vient de débuter ce 1er octobre 2018. La construction de cette dernière est assurée par les équipes de Thomas & Piron Bâtiment.

Plus qu’une reconstruction, il s’agit aussi d’une extension. En effet, la capacité d’accueil de la maison de repos est doublée, passant de 35 à 77 lits, auxquels il faut ajouter 7 lits courts séjours.

Le bâtiment se développe sur 3 niveaux afin de respecter les gabarits voisins et se situe au cœur de la parcelle dans le but d’opérer un recul par rapport aux maisons avoisinantes.

La réflexion des auteurs de projets (les bureaux A.3 Architecture et Alinea Ter) s’est portée, dès le départ, vers une connexion et une distribution optimale des fonctions. L’implantation de la maison de repos n’est pas classique mais se développe sous la forme d’une étoile à 3 branches; la fonctionnalité des lieux a induit ce choix audacieux. Le noyau central du bâtiment concentre les déplacements verticaux et regroupe les locaux de soins et de services alors que les chambres sont réparties dans les trois ailes. Cette organisation en étoile permet également de créer des vues différentes depuis les chambres et d’éviter les vis-à-vis.

Contemporaine mais simple, la volumétrie de la maison de repos permet de rationaliser au mieux le bâtiment. À l’avant, le bâtiment est, en partie, construit sur colonnes créant un espace couvert marquant l’entrée principale.

Le soubassement est réalisé en parement en pierre ponctué par de larges ouvertures vitrées et la partie supérieure en enduit de teintes sobres animée par des éléments verticaux colorés au droit de certaines ouvertures.

Le chauffage est assuré par deux chaudières à mazout à condensation raccordées à une installation de distribution collective et l’ensemble du bâtiment est équipé d’un système de ventilation double flux avec récupération d’énergie.

Afin de limiter au maximum la consommation d’eau de ville des occupants, une récupération d’eau de pluie est prévue.

La maison de repos s’inscrit dans un environnement verdoyant à proximité de la Maison communale, du parc public et du Centre culturel. Les abords ont pour objectif de créer une continuité entre les différentes entités grâce à la création de promenades et de liaisons physiques.

Outre la bonne collaboration entre les équipes du Groupe Thomas & Piron et celles de l’ASBL intercommunale Résidence Saint-Hubert, une synergie a également opéré avec le CPAS de Bièvre qui installera ses cuisines dans le nouveau bâtiment.

Les travaux de la maison de repos devraient durer 465 jours calendrier.

Pour toutes informations concernant la maison de repos de l’ASBL Résidence Saint-Hubert: residence.saint-hubert@skynet.be

Vlan

Commerces à découvrir