Michèle Carthé: «La commune n’informe pas assez»

VLAN  mardi 2 octobre 2018 Vlan

GANSHOREN | Manque d’information et de concertation vers le citoyen. Michèle Carthé évoque quelques lacunes communales récentes en termes de communication. Et cela, dans divers domaines.

L’ancienne bourgmestre et Première échevine Michèle Carthé (PS), estime que sa commune n’en fait pas assez au niveau de la communication et de la concertation. «Au niveau de la Propreté publique, la lutte contre les incivilités passe par la sensibilisation et la participation des citoyens. Il est notamment important d’expliquer ce qu’il faut faire avec les sacs servant à ramasser les déjections canines mais aussi que des sanctions administratives communales (SAC) peuvent être appliquées.» Des carences que l’échevine des Travaux publics et le candidat Philippe Thoua (Ensemble Ganshoren) observent dans d’autres domaines, comme pour les espaces publics.

«Il était prévu de réaménager la place Guido Gezelle. Un projet important qui a finalement été annulé car les riverains étaient mécontents des propositions en matière de circulation pour les voitures, les piétons, les PMR (personnes à mobilité réduite). Si on avait suscité une concertation préalable auprès des habitants, cela nous aurait permis de ne pas devoir annuler ce projet et ne pas gaspiller les 18.000 euros de cette étude qui n’a finalement servi à rien.»

Ils en viennent avec un autre exemple. «Dans le bas de la rue Auguste De Cock, près de l’athénée royal de Ganshoren, certains ont développé le projet d’un espace Chiens libres. Il est uniquement délimité par des cordes. Personne ne sait à quoi elles servent. A nouveau, le citoyen n’a pas été concerté et tout s’est fait dans la précipitation, peut-être à cause d’une échéance électorale.»

On peut aussi noter un manque de communication et d’entente entre les membres du Collège.

Julien SEMNINCKX

Vlan

Commerces à découvrir