Ils dressent le portrait d’anciens soldats

VLAN  mardi 28 août 2018 Vlan

HERVE | C’est un véritable travail de fourmi qu’a mené l’asbl hervienne Arvia durant plus de 6 mois. L’objectif? Faire des fiches mémoire sur les anciens combattants de la commune afin de commémorer les 100 ans de l’Armistice.

L’année 2018 coïncide avec la fin de la guerre 14-18. Une année ô combien spéciale donc pour de nombreuses communes qui commencent tout doucement à entamer les commémorations des 100 ans de l’Armistice. À Herve, ces commémorations ont été lancées par l’inauguration d’une exposition en plein air. Mais, et nous vous en parlions également brièvement, l’asbl Arvia, qui diffuse le patrimoine médiatique de la commune, voulait également marquer le coup.

« Lors des commémorations, on voit souvent beaucoup de choses et c’est souvent un peu pareil. Cette année, comme il s’agit d’une date importante, on voulait faire quelque chose de spécial », commente Alain Fafchamps, président de l’association. La dizaine de membres s’est donc réunie pour trouver la bonne idée.

Gloire aux anciens

Ils se sont rendu compte que, sur les monuments aux morts, les noms des soldats étaient inscrits mais qu’on en savait finalement très peu à leur égard. « On a donc lancé un appel pour avoir des infos sur ces personnes mais on a eu que très peu de réponses. Tout simplement parce qu’on est parfois 4 ou 5 générations après et que ce sont des choses qui s’oublient. On a donc décidé de mener notre enquête pour retrouver les anciens soldats de Herve et ses villages et de faire quelque chose pour pérenniser notre travail », explique le président.

Un travail de longue haleine, qui a débuté en décembre 2017 et dont Arvia présente ici un premier compte rendu. « Ce qui a été le plus dur, ça a été la recherche d’informations », insiste Alain Fafchamps.

Travail en trois temps

Dans un premier temps, l’asbl a récolté sur le site bel-memorial.org, les noms des différents soldats de la commune de Herve présents sur les monuments commémoratifs. « On a retrouvé presque 400 anciens combattants, une centaine de civils décédés et une autre centaine de militaires décédés. Ça fait près de 600 personnes en tout », détaille-t-il. Tous les soldats ont-ils été trouvés? « Non, car c’est compliqué. Pour le village de Herve, on doit avoir presque tout le monde, parce qu’il y avait des listes. Mais pour Battice, on a aucune liste par exemple », précise Alain Fafchamps.

La deuxième étape a été de trouver des photos pour l’ensemble des anciens combattants. Pour ce faire, l’ASBL est partie à la chasse aux cadres commémoratifs des anciens combattants réalisés dans les années 20. En plus de celui de Herve, conservé à l’administration communale, ils ont retrouvé ceux de Bolland, Charneux, Bruyères, Xhendelesse et Grand-Rechain. « Ça a été un peu de chance. Certains étaient chez des collectionneurs, certains, dans des greniers même. On a retrouvé près de 400 photos au total », expose-t-il.

Enfin, dernière étape, grâce à certaines archives retrouvées dans le Collège Marie-Thérèse ainsi qu’à des dons ou témoignages de gens, ils ont pu en connaître un peu plus sur la vie et/ou les exploits de certains combattants. « On a compilé tout ça sur notre site internet et chacun a sa petite fiche, son petit CV avec les infos que l’on a déjà », indique le président d’Arvia.

Un véritable travail de fourmi donc qui va continuer à s’enrichir avec le temps.

L.M.

Vlan

Commerces à découvrir