On met son chapeau pour l’apéro à FiestaCity

VLAN  mardi 21 août 2018 Vlan

VERVIERS | Lutter contre la discrimination, ça peut se faire avec un chapeau. C’est du moins l’initiative un peu insolite prise par l’association Altéo et ses partenaires. L’apérochapo débarque pour la première fois à Verviers ce dimanche 26 août à l’occasion de FiestaCity. Et si, entre deux concerts, on mettait notre plus beau couvre-chef pour aller prendre l’apéro rue du Marteau?

FiestaCity ce sont des concerts, de la musique mais c’est surtout une grande fête, juste avant la rentrée, qui donne l’occasion de se rencontrer.

Et pourquoi ne pas prendre l’apéro, de 17 à 19 heures dimanche, affublé d’un beau chapeau. Altéo (le mouvement social des personnes malades, valides et handicapées), Eneo (le mouvement social des aînés) et leurs partenaires ont mis en place une activité un peu insolite pour lutter contre la discrimination: les apérochapos.

« On propose une expérience directe de la diversité », expliquent les responsables. « Le concept d’apérochapo se base sur un fil rouge: le chapeau comme point commun à tous les participants. Chacun se rend à l’événement chapeau sur la tête: des petits, des grands, en laine, en coton, en feutre, en papier, des qui grattent, des jaunes trop larges, des verts trop étroits, des usés, des pailletés, des Bobs, des bérets… Bref, La vraie mixité

Les chapeaux sont tous différents mais ont comme point commun le fait d’être des chapeaux. « Ils offrent alors une porte d’entrée aux débats, aux échanges, aux animations et à la rencontre

L’objectif de ce nouveau concept d’apéro urbain itinérant, c’est d’encourager les gens à se rencontrer pour mieux accepter la diversité en proposant une expérience directe à celle-ci. « Avec nos partenaires, nous sommes convaincus que la rencontre de l’autre, de ses différences mais aussi de ses points communs, permettrait de favoriser la tolérance et l’ouverture à l’autre », assurent les responsables. « De nombreuses études montrent que lorsqu’on apprend à se connaître, on nourrit moins de préjugés et on favorise les attitudes positives. Les différences s’estompent et la perception des points communs s’élargit. Les catégories deviennent perméables et finissent par n’en former qu’une, celle de l’humanité

Du coup, il n’y a plus qu’à! Chacun est invité, avec son chapeau, sa casquette, son béret ou ce qu’il veut sur la tête, ce dimanche 26 août, de 17 à 19 heures dans la rue du Marteau pour un moment de partage en marge du festival.

Victoria Marche

Vlan

Commerces à découvrir