L’UCM plaide pour une zone de développement frontalière

VLAN  lundi 6 août 2018 Vlan

PROVINCE DE LUXEMBOURG |

Si l’attrait et le dynamisme de notre voisin luxembourgeois réjouissent les acteurs politiques, économiques et sociaux, notamment par l’emploi que cela génère, UCM Mouvement Luxembourg formule le constat que la province de Luxembourg peine à profiter de cet élan créateur de richesse. Pire, le sud de la Wallonie décroche! Contrairement au Brabant Wallon qui profite de sa proximité avec Bruxelles.

Partenaire du Luxembourg, ou dortoir de luxe…

Malgré le Fonds de compensation financière entre le Luxembourg et la Belgique, qui redistribue 30 millions € chaque année vers les communes frontalières, notre province pourrait progressivement se vider de sa richesse pour devenir un «dortoir de luxe» du Luxembourg, si aucune solution n’est imaginée rapidement.

Fort de ses contacts avec les acteurs économiques de la Grande Région, UCM Mouvement Luxembourg plaide pour une création rapide d’une Zone de développement frontalière (ZDF) pour les arrondissements d’Arlon et Virton. Ce concept permettrait dans un premier temps aux entreprises qui s’y implanteraient de bénéficier d’un certain nombre d’avantages leur permettant une valorisation de leur entreprise dont bénéficieraient également le personnel et la région.

Une zone frontalière intégrée à terme…

Dans un second temps, UCM propose d’évaluer avec les voisins grand-ducaux, politiques et partenaires sociaux, la pertinence d’élargir cette Z.D.F., autour d’intérêts communs. De plus en plus de décideurs Luxembourgeois, qu’ils soient politiques ou économiques, avancent même de plus en plus cette hypothèse, conscients que le manque de place risque de compromettre à terme le développement du Grand-Duché. Par exemple, les communes de Esch-Belval et de Alzette Belval réfléchissent à un projet de développement transfrontalier intégré.

Enfin, si UCM se réjouit que le taux d’occupation des parcs d’activités économiques dans notre province soit excellent, la disponibilité de terrains à vocation économique fait défaut dans le sud de la province. Elle pourrait être une des causes qui pousse de plus en plus d’entreprises à traverser la frontière. La mise à disposition d’espaces suffisants pour le redéploiement économique doit être également une priorité compte tenu des défis à venir.

Vlan

Commerces à découvrir