La Petite Gazette

VLAN  mardi 10 juillet 2018 Vlan

RENÉ HENRY |

Les passionnés du patrimoine régional sont très actifs notament à Esneux

L’A.S.B.L. Le Vieil Esneux – Ardenne – Condroz a entamé, en cette année 2018, son deuxième demi-siècle d’existence et ce n’est rien d’affirmer que la passion qui anime ses membres est toujours aussi palpable. Les projets ne manquent pas dans cette association dont la qualité du travail est largement reconnue ainsi que l’indiquent les nombreuses collaborations qu’elle suscite.

Depuis des années maintenant, ce Cercle archéo-historique diffuse auprès de ses membres un semestriel de grand intérêt: «Archéo-Contact» dont le 52e numéro vient de sortir.

Ce sont 60 pages A4 passionnantes et largement illustrées, tantôt en noir et blanc, tantôt en quadrichromie, qui touchent à tellement de sujets, toujours liés évidemment à l’archéologie, à l’histoire locale ou régionale, que tout qui les feuillette y trouve de quoi satisfaire sa curiosité.

Quelques exemples des articles présents dans ce dernier numéro en date. Francis Beckers a étudié de nombreux documents anciens (Atlas des Chemins vicinaux, plans cadastraux, anciennes cartes postales, gravures mais également anciennes photographies au charme désuet), pour rassembler toutes les traces évoquant la traversée de l’Ourthe à Tilff. C’est pour lui l’occasion de montrer combien a changé la configuration des lieux en raison de l’apparition de nouveaux moyens de communication depuis les projets de canalisation de l’Ourthe, puis la création du Canal de l’Ourthe, la construction de la ligne de chemin de fer de l’Ourthe et, enfin, la création des «grand-routes».

C’est également de l’eau de l’Ourthe qu’André Baltia nous parle dans un remarquable article, extraordinairement documenté; mais il ne s’agit plus de l’eau qui portait les bètchètes mais de l’eau qui aurait dû ravitailler, par un impressionnant réseau d’aqueducs, Namur, Charleroi, Bruxelles, Malines, Lierre, Anvers, Alost, Gand, Bruges et même Ostende et Blankenberghe en eau de qualité. Ce projet porté, en 1872, par le commandant des pompiers et fontainiers de Bruxelles souleva l’enthousiasme dans le pays. Ce projet suscita de longues discussions jusqu’au-delà de la Grande Guerre et fut ardemment combattu par Louis Gavage et son Association pour la Défense de l’Ourthe.

Les férus d’archéologie du néolithique se régaleront à la lecture de l’article qu’Harald Delaitte et Gaston Lawarrée proposent pour vous faire découvrir les poignards de Gros-Confin récoltés dans notre région.

Les passionnés de toponymie retrouveront avec grand intérêt la suite de la publication de la toponymie d’Esneux d’Edgard Renard avec un regard particulièrement fouillé, illustré et commenté sur les lieux-dits dans le Bois d’Esneux.

Les amateurs d’histoire plus récente, quant à eux, liront avec intérêt, le récit de l’Odyssée 1940 de Paul Bultot, étudiant de 19 ans à l’école normale d’Arlon, ainsi qu’il le confia à M. Pol Walhain. Paul Bultot a reçu l’accord de M. Walhain et de la famille de ce jeune belge originaire de Poulseur et peut ainsi vous le faire découvrir. Les passionnés d’héraldique suivront l’étude très précise de Marc Woillard sur les armoiries énigmatiques du château Brunsode. Et d’autres surprises vous attendent encore. Pour y avoir accès, devenez donc membre de l’asbl par un simple versement de15€ sur le compte bancaire BE90 6528 4546 6434 de Vieil Esneux Asbl.

Vlan

Commerces à découvrir