Florent Roisin se rend (enfin) au Togo

VLAN  mardi 19 juin 2018 Vlan

SOIGNIES | Tout a commencé en 2005. Une connexion internet et le hasard d’une rencontre virtuelle ont permis à Florent Roisin, ancien directeur du Collège-Saint-Vincent de Soignies de venir en aide à un jeune Togolais, après avoir eu un coup de cœur humain. Des années plus tard, alors que le premier don était de 50 euros, 14 écoles ont été construites, des cours d’athlétisme donnés et plusieurs autres projets en cours de réalisation. Pour la première fois, Florent Roisin, initiateur de ce projet met les pieds au Togo.

Celui qui ne voulait pas être considéré comme un héros, en arrivant sur les terres du village togolais que lui et son équipe de bénévoles aident depuis des années, a finalement décidé de se rendre sur place. Florent Roisin est donc actuellement au Togo où sa mission est triple. «Notre grand projet est scolaire», explique-t-il. «Nous serons présents afin de réaliser un état des lieux et de visiter l’ensemble des écoles construites et distribuer la dernière partie du matériel scolaire déjà envoyé sur place. Deuxièmement, nous inaugurerons la dernière école construite et enfin nous aborderons l’aspect médical», ajoute-t-il. «Avec mon ancien médecin traitant, nous allons tenter de définir les besoins médicaux sur place. Nous ne voulons en aucun cas imposer nos méthodes en disant que cela doit se passer de telle ou telle manière, mais bien se rendre compte de ce que les habitants souhaitent.»

Une solidarité quotidienne

Si tout a débuté avec un don, cette aide a pris de grande mesure et la solidarité de chacun a pu s’exprimer. «Lors de mes premiers échanges avec Komla, je me suis très vite rendu compte qu’il avait besoin d’aide. Je n’attendais rien en retour lorsque j’ai effectué un don, mais il m’a de suite expliqué tout ce qu’il a pu faire avec cet argent», explique l’initiateur du projet. «Ce qui m’a touché c’est que ce jeune homme avait la volonté d’aider d’autres personnes également dans le besoin. C’est pour cette raison que j’ai parlé de ce projet autour de moi et de nombreuses activités avec le but de récolter des fonds se sont créées. Des écoles de Soignies, Enghien et de La Louvière ont contribué aux dons.»

En plus d’envoyer des conteneurs remplis de fournitures scolaires et des dons afin de construire des écoles, une machine permettant de fabriquer des briques a été envoyée.

«Il s’agit d’une presse. Avec un peu d’eau et de la terre, il y a la possibilité de construire des bâtiments, la chaleur faisant le reste.» L’association a également permis à plusieurs jeunes de suivre des formations en maçonnerie ou encore en menuiserie afin d’aspirer à une qualité de vie et à un avenir meilleur.

N.G.

Vlan

Commerces à découvrir