André collectionne les faisans d’ornement

VLAN  mardi 19 juin 2018 Vlan

RUMES | Collectionner les faisans: une passion qui n’est assurément pas courante! Voici celle d’André Vanderhaegen. Portrait.

Des tout petits gabarits aux longues queues, des plus volumineux, des racés, des obscurs, des flamboyants, des argentés. etc: les faisans d’André Vanderhaegen sont tous très différents. Les mâles en tout cas, car la plupart des femelles arborent un plumage dans des dégradés de brun qui les camoufle parfaitement dans la nature. «Il existe plusieurs centaines d’espèces de faisans d’ornement», explique le propriétaire. «Tous ont des caractéristiques très différentes».

L’homme possède 14 couples qui paressent dans 14 grandes volières de 20m2 confectionnées spécialement pour eux. «Impossible de mettre deux mâles adultes ensemble sinon dans la demi-heure il y a un mort!», explique André Vanderhaegen.

«Les faisans sont méchants l’un envers l’autre, parfois aussi avec l’homme. Quand je vais leur donner à manger certains essaient de m’attaquer mais je n’ai pas peur». Il a toutefois réussi à en «apprivoiser» un, le Tragopan Satyre qui vient manger dans sa main. Pour autant qu’aucun visiteur ne vienne troubler ce tête-à-tête…

De France, de Hollande…

Dans la ferme familiale, le petit André jouait avec un faisan doré. Le virus lui a donc repris plusieurs décennies plus tard. «C’était il y a sept ans et je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi», raconte le Rumois. «J’ai vu l’annonce d’un habitant de Taintignies qui se séparait d’un faisan rouge. Et voilà…»

De fil en aiguille, il a étoffé sa collection vivante. «Certains de mes faisans viennent de Hollande, de France. Ça ne me dérange pas de faire 200 km pour aller en chercher un».

André Vanderhaegen leur consacre environ une demi-heure par jour, le temps de leur donner des graines ou de la salade, voire des morceaux de pomme. Et il passe tout autant de temps à les admirer. «Je ne m’en lasse pas», confie l’agriculteur.

«J’aime leur caractère, leurs coloris, leur façon de se tenir. Ils font voir quand ils font leur parade, c’est magnifique. Je prends beaucoup de plaisir à les regarder, c’est apaisant», conclut-il.

N.E.

Vlan

Commerces à découvrir