Le Chuck Norris de chez nous

VLAN  mardi 12 juin 2018 Vlan

FRAMERIES | Casser 258 blocs de plâtre en 49 secondes avec ses poings. C’est l’exploit réalisé par le Framerisois Gennaro Benedetti, âgé pourtant de 60 ans. Grâce à cette incroyable performance, le karatéka pourrait bien entrer dans le livre des records.

Jean-Claude Van Damme, Jackie Chan et Sylvester Stallone n’ont qu’à bien se tenir. Le Framerisois Gennaro Benedetti peut certainement les réduire en miettes. Il l’a prouvé ce samedi au complexe sportif «Max Audain» où il a détruit 258 blocs de plâtre en 49 secondes à l’aide de ses poings. Une performance réalisée à l’âge de 60 ans! «Ça n’a pas été facile, souffle le karatéka. J’ai réussi à quasiment casser tous les blocs mais à la fin, je n’en pouvais plus. J’ai même dû changer de main. J’ai commencé par la droite mais à un moment j’ai ressenti une douleur. Après examen, je souffre de plusieurs microfractures au poignet. J’ai poursuivi avec la main gauche et j’ai cassé le dernier bloc avec un coup de coude.»

Et grâce à cette impressionnante destruction de blocs de plâtre, Gennaro Benedetti pourrait bien apparaître dans le prochain livre de records. «À 60 ans, personne n’avait jamais réalisé une telle performance. Des personnes sont venues sur place vérifier mon record. Nous avons aussi envoyé la vidéo aux autorités compétences. Mon record devrait être homologué dans les prochaines semaines.»

Un mental d’acier

Le Framerisois pratique des arts martiaux depuis 43 ans. Il est en quelque sorte tombé dans la marmite dès le plus jeune âge. Aujourd’hui, le karaté kempo n’a plus aucun secret pour lui. Et depuis plus de dix ans, le sexagénaire est devenu un pro de la casse. «L’expérience est un point fort. À force de s’entraîner, la peau et les os se durcissent. On arrive plus facilement à casser les blocs.»

Et comme pour tous les arts martiaux, le mental est également très important. «C’est l’énergie intérieure qui me donne la force de casser les blocs. Pour cela, il faut toujours penser à bien respirer au bon moment. Je dois aussi garder le même rythme pour ne pas perdre l’équilibre.» La seule solution pour réussir cet exploit est de rester dans sa bulle durant toute la performance. «Je suis toujours concentré à 200%. Je fais le vide le plus complet autour de moi. Je n’entends plus rien. Cette situation me permet d’aller chercher l’énergie au plus profond de moi-même.»

Mais même si vous avez des blocs de plâtre qui traînent dans votre jardin, n’essayez pas d’imiter Gennaro Benedetti. Cette pratique est très dangereuse. «De nombreuses personnes qui s’y sont essayées se sont blessées. Dans des vidéos sur le net, on voit notamment quelqu’un se casser un bras et un autre tomber évanoui après avoir tenté de casser des blocs avec sa tête. Il faut donc être très prudent.»

Si vous voulez suivre les traces du karatéka, vous pouvez vous inscrire à l’académie karaté-kempo Belgium de Frameries dans laquelle Gennaro Benedetti transmet son savoir. Peut-être que dans quelques années, de nouveaux Chuck Norris framerisois battront à leur tour des records.

L.P.

Vlan

Commerces à découvrir