Des projets et un nouveau siège social

VLAN  mardi 5 juin 2018 Vlan

PONT-À-CELLES | Après une période agitée, la société de logement de service public les Jardins de Wallonie renoue avec la stabilité. Elle envisage à nouveau l’avenir avec ambition: investissements, résorption du vide locatif, nouveau siège social…

Sans épiloguer sur les péripéties qui ont émaillé ces dernières années, on se souviendra que les Jardins de Wallonie ont essuyé de sévères turbulences. Au gré des reports, des réinitialisations… et des remerciements, les procédures de recrutement du directeur gérant se sont succédé à un rythme soutenu. L’heure semble aujourd’hui à l’accalmie et à l’ambition retrouvée.

Six mois après sa prise de fonction, Olivier Devaux, son directeur gérant mesure le chemin parcouru et trace les lignes d’avenir.«On s’est retroussé les manches. Et on tient les objectifs fixés par la société wallonne du logement», assure-t-il. Les indicateurs semblent au vert. Et si aucun vent contraire ne vient contrarier le tableau, la mise sous tutelle des Jardins de Wallonie pourrait d’ailleurs être levée dès la rentrée prochaine. «On fait tout pour en tout cas…».

8 millions d’euros

Après s’être un peu perdus dans les arcanes organisationnels, les Jardins de Wallonie nourrissent à nouveau de grands desseins pour leurs locataires. Dans les 5 prochaines années, la SLSP investira ainsi plus de 8 millions d’euros dans l’amélioration énergétique de ses logements: pose de châssis double vitrage étanches et isolés, toitures étanches et isolées, généralisation du chauffage central, et mise en conformité des installations électriques.

Les Jardins de Wallonie entendent aussi s’attaquer aux logements inoccupés. Le vide locatif toise aujourd’hui les 10%. Le but est de le ramener, à moyen terme, à 3%. Pour cela, les Jardins de Wallonie vendront, rénoveront mais aussi déconstruiront ce qui ne peut être restauré dans les limites du raisonnable. «C’est le cas de 43 logements à Frasnes-lez-Gosselies. Ces maisons unifamiliales connaissent d’importants problèmes de stabilité. Et toutes les études menées nous indiquent qu’elles nécessiteraient une solution technique trop coûteuse que pour être entreprise. Nous allons donc déconstruire pour mieux rebâtir», explique Olivier Devaux. Cet été, les quatorze locataires qui occupent encore ces maisons feront d’ailleurs l’objet d’une mutation.

rendez-vous en 2020

Enfin, et c’est là un autre grand projet, les Jardins de Wallonie se construiront un nouveau siège social. Il devrait prendre adresse en face de la gare de Luttre où il voisinera à quelques encablures du hall omnisports. Le permis d’urbanisme devrait être déposé avant les grandes vacances. Si rien ne vient gripper la machine, le chantier pourrait débuter en 2019, pour un emménagement programmé en 2020.

Une dizaine d’appartements deux chambres devraient également loger dans le bâtiment. L’investissement global s’élève à 4 millions d’euros.

N.G.

Vlan

Commerces à découvrir