La piste d’athlétisme «Freddy Herbrand»enfin inaugurée

VLAN  mardi 5 juin 2018 Vlan

MALMEDY | La piste d’athlétisme en tartan, 400m-6 couloirs, a été inaugurée ce samedi 2 juin sur le site du Centre Sportif à Malmedy. Les prémices, l’histoire et les personnes-clé de sa réalisation furent évoquées lors d’une réception organisée par le Malmedy Athlétique Club et l’échevinat des sports.

Une page importante de l’athlétisme malmédien fut célébrée lors de cette fête; une fête qui a rassemblé anciennes et actuelles personnalités sportives ainsi que nombre d’élus communaux. C’est à André Blaise, l’échevin des Sports, que revint la plaisante tâche de présenter l’insolite histoire d’une piste d’athlétisme malmédienne sponsorisée par… l’émir du Qatar Hamad Bin Khalifa Al Thani. C’est en effet à cet amoureux de Malmedy que l’on doit la création de cette nouvelle piste à la pointe.

Le grand Freddy Herbrand

S’il y a bien un qualificatif qui convient à Freddy Herbrand, ce qualificatif est «grand». Et on ne parle pas uniquement de sa taille. Dès ses 19 ans, son nom ne quittera plus le monde sportif et durant plus de 10 ans il cumulera 15 titres de champion de Belgique en saut en hauteur, saut en longueur, triple saut et décathlon.

Mais c’est au décathlon, « discipline reine par excellence, qu’il a écrit en lettres d’or l’histoire de l’athlétisme belge », dira André Blaise dans son discours, rappelant aussi les 2 sélections de Freddy aux JO (Mexico 1968 et Munich 1972) et surtout le record de Belgique en décathlon, en 1971. Fameux record, qui tiendra plus de 34 ans. Il ne fut amélioré qu’en 2005!

Plus tard entraîneur d’athlétisme au Qatar, Freddy est celui qui va mettre les bases de ce sport dans un pays où il n’y a pas d’infrastructure digne de ce nom et où les peu nombreux adeptes ne sont pas trop motivés. Mais avec à ses côtés son épouse Jacqueline et des amis malmédiens qu’il fera venir au Qatar pour l’aider, Freddy fera du Qatar la nation qui en 1988 se situera à la 2e place en nombre de médailles obtenues aux jeux mondiaux.

Des liens se sont naturellement créés avec la famille royale qatarie, l’émir sera invité à visiter la région natale de Feddy, les Hautes Fagnes. L’émir resta muet d’admiration devant le paysage de nos forêts, de nos vallons. Depuis, chaque année, il séjourne quelques jours à Malmedy, sa ville de cœur.

« J’a trové on sponsoor pol piste, lu patron val payi », annonça un jour Freddy en wallon, autour d’un café. Il aime parler wallon – n’est-il pas le président d’honneur du Royal club Wallon? C’était en 2013. À partir de ce moment, les choses s’enchaînent.

Pour faire bref, les estimations sont calculées à 1.600 000 €. Les architectes, la commune et le CPAS, les firmes spécialisées interviennent. Le projet de la piste d’athlétisme prend forme. La famille royale qatarie accepte de payer l’entièreté du projet, à une seule condition: que la piste soit nommée Freddy Herbrand.

André Blaise salua aussi la présence à la fête d’autres notables sportifs: Roger Lespagnard, Anne Michel, ainsi que « le plus âgé sympathisant du club, Franz Justin» (100 ans le 1er mars dernier); Paul Roekaerts, président honoraire du comité provincial d’athlétisme, et Pierrot Heuse, de la LBFA (Ligue Belge Francophone d’Athlétisme) étaient également présents et ont pris la parole.

Ce fut ensuite à Freddy Herbrand, le héros du jour, de prendre la parole, c’est le moment que toute l’assemblée attendait. Et elle ne fut pas déçue.

«T’as la force, mais pas le style»

De manière simple et décontractée, Freddy évoqua avec une pointe d’humour les débuts de l’athlétisme malmédien. La fondation du club en 1926 par Jacques Lang, mécène amoureux d’athlétisme et entraîneur qui prodiguait des conseils plutôt hermétiques, du genre: « Tu as la force, mais pas le style » (ou l’inverse).

À la mort de Jacques Lang, deux anciens athlètes malmédiens – Paul Cunibert et Franz Justin (oui, le même Franz Justin, le centenaire d’aujourd’hui) reprennent le club et le remettent sur les rails…

« C’est avec le cœur gros qu’aujourd’hui j’ai vu notre vieille piste disparaître. En été elle était dure comme du béton, en hiver elle devenait une mare de boue couverte de neige » se rappelle Freddy. En énumérant ensuite les athlètes malmédiens les plus méritants, il ne parla pas trop de lui, mentionnant seulement que s’il a reçu 23 ou 24 médailles (« je ne sais plus très bien »), sa plus grande fierté reste celle d’avoir obtenu en 1970 le trophée national du Mérite Sportif, la plus haute distinction qu’un sportif belge peut obtenir.

Il remercia publiquement les personnes de l’ombre qui l’ont beaucoup aidé: Émile Heinen, Tony Mertens, Ferdy Meyer, Walther Goffart, Jacques Goffart; et – évidemment – son épouse Jacqueline, qui l’a soutenu et encouragé pendant toutes ces années. Jacqueline Herbrand est elle-même connue à Malmedy, car très investie dans le développement de la gymnastique.

Un outil performant

Construite il y a près de 4 ans, la piste d’athlétisme a enfin été inaugurée une fois les derniers aménagements et son homologation officielle réalisés. 2 couloirs de sprint complètent les 6 autres couloirs. Tous ceux qui ont essayé cette nouvelle infrastructure disent en avoir ressenti le confort.

Pour la ville de Malmedy, la nouvelle piste représente un atout et pour la jeune génération un encouragement à une vie sportive. Cet outil moderne (revêtement composé de 3 couches de 5 mm de polyuréthane), l’équipement de pointe qui l’accompagne et le bâtiment afférent qui fut construit, offre aux Malmédiens les meilleures conditions pour la pratique du sport favori de Freddy, l’athlétisme. Et un jour, peut-être, espère-t-il, les couleurs du club brilleront à nouveau sur la scène internationale.

Après les discours eut lieu l’inauguration proprement dite (ruban coupé et applaudissements). Une visite de la piste avec les explications utiles et quelques compétitions ont clôturé la fête.

Valéria Heinen

Vlan

Commerces à découvrir