Onze millions investis à Mons-Borinage

VLAN  mardi 5 juin 2018 Vlan

MONS | Le ministre dourois Carlo Di Antonio, responsable de l’Aménagement du territoire, et son collègue chargé de l’Economie Pierre-Yves Jeholet, ont présenté les projets retenus dans le cadre du Plan wallon d’investissement. Pour la région de Mons-Borinage, ces projets représentent plus de 11 millions d’euros qui seront consacrés pour créer des logements privés ou permettre de l’activité économique. Voici les projets retenus dans les communes.

Ghlin et Baudour: site Pic et Plat. Budget : 3.856.000 euros. Quoi ? Développement de l’activité économique et création d’emplois. Actuellement laissés à l’état de pâtures, les terrains du PIC et Plat constituent la future extension du parc industriel de Ghlin-Baudour. Or, ceux-ci ont fait l’objet de dépôts divers qu’il convient d’évacuer afin de permettre le développement d’activités économiques en lien avec la plateforme tri-modale (eau-rail-route). L’assainissement de ces terrains contribue donc à la maximalisation de l’utilisation du quai et des infrastructures associées. Le projet vise à permettre le développement vers l’est de la zone d’activité économique de Ghlin. 87 hectares seront mis à la disposition des entreprises. L’aménagement se déroulera en 3 étapes : le débroussaillement de la partie centrale du site, fortement boisée, l’aménagement de deux plateaux d’exploitations et enfin, l’assainissement des terres polluées.

Jurbise

Sur le site de la brasserie d'Erbisoeul - Engrais Semaille. Budget : 524.000 euros.

Situé à proximité d’une gare, le site a accueilli un dépôt d’engrais chimiques et de céréales jusqu’en 2008. Depuis lors, le terrain est utilisé pour le stockage de matériel (chantier, agricole, festif). IDEA a racheté le terrain en 2012. Actuellement, le terrain peut être divisé en deux zones : au nord, un terrain en friches et au sud, un terrain vague avec une zone de parcage de machines agricoles. Laissé à l’abandon, ce terrain est directement visible depuis la ligne de chemin de fer Mons-Bruxelles et contribue ainsi à donner une image négative pour les visiteurs. Superficie totale: 14.900 m².

Le projet vise à permettre la réhabilitation du site en logements après un assainissement des infrastructures existantes et l’assainissement des terres polluées présentant un risque pour l’exploitation de la future zone.

Cela participera également à libérer de l’espace urbanisable, bien localisé, près d’une gare.

Mons

Le site de l’Atelier communal. Budget : 704.000 euros.

Quoi ? Projet visant à favoriser l’économie circulaire

Le projet envisagé, en collaboration avec HYGEA, est de créer une recyclerie. Les parcelles concernées sont situées au centre du territoire de la Ville de Mons, à proximité directe de l’intramuros et à moins de 1,5 km de la Grand’Place de Mons. Le site accueille un immeuble composé d’un hangar (garage de véhicules) et d’une partie accueillant des sanitaires, des salles de réunion et des bureaux.

Un permis autorisant l’exploitation d’une station-service avait été délivré par la ville en 1980. Auparavant, le terrain abritait un magasin de meubles ainsi qu’une pisciculture. Cette activité de station-service a occasionné des pollutions sur le site qui handicapent sa reconversion. La dépollution des lieux est une étape indispensable avant de pouvoir introduire toute demande de permis ou avant de vendre ce bien.

Quaregnon: site Tissage des Flandres. Budget : 339.000 euros.

L.P.

Vlan

Commerces à découvrir