Dire adieu aux complexes avec Luciana Dethier

VLAN  mardi 5 juin 2018 Vlan

SOUMAGNE | Trop petite, trop ronde, le nez trop ceci, le menton pas assez cela… Bien souvent on n’en finit pas de se trouver des défauts physiques, jusqu’à ce qu’ils deviennent de véritables complexes qui nous gâchent la vie. La Disonaise Luciana Dethier voudrait inverser cette tendance et permettre au moins à quelques femmes de se sentir à nouveau bien dans leur peau, débarrassées de leurs complexes.

Luciana Dethier travaille sur l’estime corporelle depuis quelques années déjà. Au fil du temps, en plus de séances individuelles, la Disonaise a mis au point plusieurs ateliers pour tenter de mettre fin aux complexes que peuvent avoir les femmes. « Les femmes sont le public cible de ces ateliers parce qu’elles sont toujours invitées à être plus belles, plus minces, plus bronzées, plus jeunes… Je pense que ce projet a du sens pour de très nombreuses personnes qui se dévalorisent et se comparent à ce que l’on voit dans les magazines. Dans l’inconscient collectif, on attend des femmes qu’elles soient toujours plus plus plus. Cela devient une pression qui peut virer à l’obsession pour certaines », explique Luciana Dethier.

Le prochain atelier de la disonaise se déroule le samedi 9 juin de 9 à 13 heures à la Convi, rue de Werfifosse 22, à Soumagne, sur le thème Zéro complexe, 100% vous (60€/séance). « Je veux animer des ateliers zéro complexe où les gens retrouvent une liberté d’être, on les embarque dans des zones d’insouciance », décrit la Disonaise qui ne prétend pas « guérir » les participants de tous leurs complexes en une seule séance. « C’est un long travail mais c’est je pense que c’est une vraie problématique de société. Je pense que je suis une femme comme les autres qui a compris ce qui fait vraiment mal à la plupart des femmes

Dans le top des complexes, on retrouve habituellement le surpoids et la ronde des régimes qui l’accompagne généralement. « La source de l’excès de poids et le comportement alimentaire ne sont pas à chercher que dans l’assiette. Il y a bien souvent une raison à tout cela. Mon idée, c’est de pacifier le rapport à la nourriture, de retrouver une alimentation intuitive avec des sensations corporelles », détaille Luciana qui explique, « on mange beaucoup avec notre tête (ndlr, parce que c’est light, parce que c’est bon pour la santé) plutôt qu’en fonction de nos sens et du plaisir gustatif. C’est tout un chemin pour retrouver ces sensations, bien souvent on mange parce que c’est simplement l’heure. Mais est-ce que j’ai faim, est-ce que je suis rassasié, est-ce que j’ai du plaisir avec ce que je mange…? Ce sont des questions qu’on se pose moins. On est dans un comptage de calories. Certains aliments ont bonne presse tandis que d’autres font culpabiliser alors que c’est juste une question de quantité mais qu’on peut tout manger

La Disonaise souhaite aider les femmes à faire la paix avec leur corps. Les femmes, et bientôt les hommes, « parce qu’eux aussi ne sont pas épargnés ». Elle fourmille de projets pour transmettre sa manière de penser. « Je voudrais organiser un défilé «révélation» à visée thérapeutique. Un défilé qui permet aux personnes de vivre un avant après qui va bien au-delà de la simple mise en beauté. Et pourquoi pas des séances photos pour apprendre à être à l’aise devant l’objectif, se lâcher sans avoir peur de ce qu’il reflète

Tout ça, dans le but d’amener les femmes à apprécier ce que dame nature leur a donné. « Parce que le jugement le plus dur, c’est le regard qu’une personne a sur elle-même. »

Victoria Marche

Infos: 0495/77.89.29, Luciana Dethier, estime corporelle

Vlan

Commerces à découvrir