Un bond de 150 ans en arrière

VLAN  mardi 29 mai 2018 Vlan

ERQUELINNES | Rencontre avec Eric Lobet et Anne-Marie Hanssens. Férus de Western, ils ont décidé de partager leur passion dans leur commune: en créant The Erquelinnes Westerners et en organisant, chaque année, une reconstitution.

Eric Lobet et Anne-Marie Hannssens se sont rencontrés il y a plus de huit ans désormais. La passion qui les unit est celle qu’ils vouent au Western. Une passion qui a grandi en même temps que leur amour. «Aucun de nous deux ne participait à des camps avant ça», sourit Anne-Marie. «On était tous les deux très attirés par la culture américaine, mais on a découvert les reconstitutions ensemble.»

Depuis sept ans maintenant, ils participent régulièrement à des camps de reconstitution. «Le tout premier auquel on a participé, c’était l’Indian Festival à la ferme des bisons à Recogne. On avait vraiment envie de tenter l’aventure», se souvient Eric. «On a directement accroché. Et depuis on n’arrête plus.»

Une passion

Une association

Au point même de créer leur propre troupe: The Erquelinnes Westerners. «Aujourd’hui, nous sommes huit à en faire partie, car on a emmené dans l’aventure quelques personnes qu’on a rencontrées au cours de nos différentes expériences.»

Mais en quoi constitue un camp, comme ils en organiseront un début juin? «C’est un bond spectaculaire en arrière», s’exclame Anne-Marie. «On revient vraiment à l’époque du Western. Des Indiens, des Sudistes, des Nordistes, des tipis, des tentes, pas d’électricité, pas d’eau courante. L’espace d’un week-end, on oublie totalement notre vie d’aujourd’hui.»

Une ambiance d’une autre époque: «Il y a évidemment des mini-sketchs qui sont joués tout au long du week-end de reconstitution, avec des attaques de banque, par exemple. Le soir, on sort les instruments et on profite.»

Un spectacle total, qui ravit évidemment les participants, mais qui attire aussi le public. «Petits et grands sont toujours très curieux et apprécient. Un Indien qui raconte des légendes, ça intéresse toujours les enfants», sourit Eric pour conclure.

Anne-Marie et Eric participent à huit voiredix camps par an, et ça s’enchaîne en ce moment. Mais, et même s’ils ont la tête dans le guidon, ils sont déjà prêts pour leur week-end, qui aura lieu à Erquelinnes, les 2 et 3 juin: «Une sacrée organisation».

P.G.

Facebook: The Erquelinnes Westerners.

Vlan

Commerces à découvrir