Trageco a célébré son demi-siècle d’existence

VLAN  mardi 8 mai 2018 Vlan

WAIMES | Active dans les travaux publics et privés et dans l’exploitation d’une carrière et d’une centrale à béton, l’entreprise waimeraise Trageco vient de célébrer son demi-siècle d’activités.

C’est en 1968 que cette entreprise familiale a vu le jour quand Benoît Lecoq a créé sa propre entreprise avant que son épouse Adèle Schauss ne vienne le rejoindre pour s’occuper des ressources humaines.

Depuis les années 80, Freddy Lecoq (2e génération) dirige la société. Son travail assidu lui a cependant laissé le temps de transmettre sa passion à trois de ses cinq enfants qui assument des fonctions de management au sein de l’entreprise: Gaëlle (responsable ressources humaines et finances), Pascaline (responsable commerciale, qualité et carrière) et Antoine (responsable logistique). Un beau-fils, Loïc Poumay a été nommé responsable des travaux tandis que Chantal Camus, épouse de Freddy Lecoq, elle a intégré l’entreprise en 2011 en tant que conseillère en prévention.

Actuellement Trageco emploie 75 collaborateurs (10 employés et 65 ouvriers) et son chiffre d’affaires est passé à 11 millions d’euros en 2017 alors qu’il était de 4 millions en 2004.

Ce beau résultat n’empêche cependant pas les responsables de Trageco à se tourner vers l’avenir car en Belgique, seules 10% des entreprises familiales survivent à la troisième génération et 1% à la 4e génération, explique Gaëlle Lecoq. « Je fais partie de cette troisième génération et je mettrai toute mon énergie dans notre société familiale afin de la transmettre en bonne santé à la quatrième génération. Pour la pérennisation de notre entreprise, nous avons donc diversifié nos activités de façon géographique et dans des secteurs complémentaires avec des participations dans les englobés, le transport, etc. »

Bien évidemment l’entreprise waimeraise a encore de nombreux projets dans ses cartons et notamment l’agrandissement de la carrière de la Bouhaye exploitée par Trageco depuis 1995. Fin 2016, une demande pour agrandir la zone d’extraction a été introduite avec l’objectif de faire aboutir le projet d’ici 5 ans, au plus tard.

Le secteur «béton» quant à lui progresse continuellement depuis son lancement en 1998. La nouvelle centrale, acquise en 2015, a permis de doubler sa capacité de production et de s’attaquer à un nouveau segment de marché, la production de béton riche.

« Nous avons l’ambition de continuer à diversifier nos activités mais surtout et avant tout de maintenir la culture familiale qui nous est chère » conclut Freddy Lecoq.

Pour contribuer à cette ambiance chaleureuse, Trageco s’est offert à l’aube de son 50e anniversaire, de nouveaux locaux administratifs dans le zoning de Waimes. Un espace de bureaux lumineux et contemporains construits par Tra.ge.co.bat (société cousine dirigée par Roger Lecoq) et conçu par l’architecte Aurélie Lecoq, fille de Freddy et Chantal Lecoq.

Au cours de la cérémonie officielle, le ministre Pierre-Yves Jeholet et le bourgmestre de Waimes Daniel Stoffels, soulignèrent tous deux le caractère familial de l’entreprise jubilaire ainsi que la belle entente qui règne, entre la direction et le personnel.

Gage de cette belle connivence, une peinture fut offerte par le personnel à leur directeur Freddy Lecoq. Elle fut réalisée sur place, par l’artiste Français Jean-Pierre Blanchard rendu célèbre par ses nombreuses apparitions à la télévision française et notamment dans les émissions présentées par Patrick Sébastien. Terminée en quelques minutes elle laissait apparaître le portrait de Freddy Lecoq.

Gageons qu’elle trouvera une place de choix dans les nouveaux bureaux!

J.F.

Vlan

Commerces à découvrir