Surcycler pour se reconstruire

VLAN  mardi 8 mai 2018 Vlan

SAMBREVILLE | Lindsay Djaroud Kerkhofs a connu le harcèlement scolaire. Elle s’est reconstruite en créant des objets d’art.

Elle nous raconte son parcours: «Après avoir connu l’enfer du harcèlement scolaire, avoir tenté de me reconstruire en partant travailler à l’étranger et finalement revenue poser ses valises dans une ASBL d’animation, il y a 10 ans maintenant, j’ai décidé d’effectuer un «léger» changement de vie. J’ai suivi durant quelques années la formation en bijouterie joaillerie à l’académie des Beaux-Arts de Châtelet et en 2015 je suis devenue artisane créatrice. Et voilà comment Lijika est née…»

Lijika quel drôle de nom! Il s’agit d’un mélange précis celui de Lindsay Jacob Isaac Karim! «Derrière mes mains de créatrice, il y a aussi toute ma famille (mes enfants, mon mari) qui me soutient. Inspirée par la récup et le réemploi j’ai dans ma démarche, une envie précise: ressusciter les objets du quotidien devenus désuets et en faire des frivolités… Le Surcyclage est entré dans ma vie. Le surcyclage ou upcycling est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. En plus des bénéfices écologiques de la réutilisation, le surcyclage donne l’occasion de créer et recréer des objets uniques.»

Grâce à l’accueil du public pour ses créations, elle réussit au fil du temps à recréer une petite réserve «d’estime et de confiance en moi». Elle ajoute: «Une chose peu évidente pour moi qui aie tellement été dévalorisée à l’école par mes bourreaux ‘adolescents’. En 2017, tout s’est accéléré pour moi: l’office des métiers d’Art du Hainaut me décerne le titre d’artisans d’art. Après avoir répondu à un appel à projets émanant du ministère wallon de l’Environnement, je reçois un subside me permettant de créer un véritable atelier de surcyclage. Un lieu de travail pour moi, mais aussi d’animations pour tous (enfants, adultes…) sur le réemploi et le zéro déchet (ouverture cet été). J’organise et anime aussi des ateliers pour des ASBL et pour TIBI par exemple.»

Des projets? Elle en a encore beaucoup dans la tête, c’est ce qui lui permet de croire en elle!

Elle confie non sans fierté: «J’exposerai en novembre au Grand Palais à Lille et puis Paris en 2019…»

Chrysline

Site? www.lijika.be – Téléphone? 0499/ 358296

Vlan

Commerces à découvrir