Le Karaté «de 4 à 99 ans»

VLAN  mardi 24 avril 2018 Vlan

NIVELLES | Rencontre avec les Zorza père et fils qui depuis près de 30 ans désormais partagent leur amour du karaté au Shitokaï, le club et l’école de karaté de Nivelles.

C’est en 1989 qu’est né le Shitokaï Karaté Nivelles, à l’initiative d’Yves Zorza, karatéka d’expérience. «Il faut savoir qu’au début des années 80, le karaté, comme les autres sports de combat, n’était pas accessible aux enfants chez nous. J’ai donc d’abord créé une école de karaté à Evere, avant de lancer l’initiative à Nivelles», se souvient-il.

«On s’est tout de suite installé dans les locaux de la piscine Quino à Nivelles et on ne l’a plus quittée depuis », précise encore le karatéka. Et depuis, le club nivellois pratique le Shito-ryu, l’un des quatre styles de karaté pratiqués en Belgique. «C’est le plus ancien », ajoute son fils, Laurent.

Avec une école de jeunes et un club pour adultes, le Shitokaï a depuis lors vu gonfler ses effectifs. «On y pratique d’ailleurs le karaté de 4 à 99 ans», sourit Yves qui est aujourd’hui 8e Dan, soit le plus haut niveau recensé en Belgique.

Et si ce sont deux philosophies distinctes qui guident le club et l’école de karaté, les principes et les ambitions sont les mêmes: permettre à tous les karatékas nivellois de se nourrir de leur art martial et de progresser dans leur discipline.

Mais les Zorza pointent malgré tout leur école de Karaté, comme un véritable atout pour le Shitokaï. «Notre force, c’est que nous avons tous les deux une formation en éducation physique », insistent-ils.

Et comme dans tous les sports de combat, L’école de karaté nivelloise table sur des valeurs importantes. «Le karaté doit permettre aux enfants qui le pratiquent de prendre confiance en eux, c’est pour ça qu’on évite que les enfants aient plusieurs compétitions dans l’année», souligne Laurent. «On en organise d’ailleurs qu’une seule. C’est une compétition moins stricte, avec des règles plus simples. Le but c’est que les jeunes karatékas apprennent à faire face au public. Et quoi qu’il arrive, ça leur servira dans leur vie future», précise le professeur principal de l’école des jeunes.

C’est d’ailleurs tout récemment que les jeunes sportifs nivellois ont pu profiter de leur compétition annuelle sous les yeux attentifs des autorités communales, du ministre wallon André Flahaut et d’un public toujours plus nombreux. «C’est vrai qu’on rencontre un succès croissant», se réjouit Laurent Zorza. «Cette année, il y avait 140 compétiteurs et 483 personnes dans l’assemblée, une pleine réussite», conclut-il, avec l’espoir de faire encore mieux l’an prochain. Même si l’essentiel est ailleurs pour l’école de jeunes du Shitokaï: permettre aux enfants «de s’épanouir à travers leur discipline sportive».

Pierre Ghislain

> Les cours se donnent à la Salle Quinot, Faubourg de Mons, 80, 1400 Nivelles. Infos: http://karate-nivelles.be/

Vlan

Commerces à découvrir