Cinquante ans, toujours Vert

VLAN  mardi 3 avril 2018 Vlan

MARCHIPONT | Le Roseau Vert accueille des handicapés depuis 1968. Mais quelle évolution en un demi-siècle!

En cette année 2018, l’institution provinciale pour personnes handicapées «Le Roseau Vert», à Marchipont, dans les Honnelles, fête ses cinquante années d’existance. Diverses activités et animations sont prévues tout au long de l’année. Le coup d’envoi a été donné le 29 mars avec une réunion des familles et des « anciens » qui ont participé à la vie du Roseau Vert durant ces cinq décennies.

Nantie d’un diplôme d’assistante sociale, Kathy Davoine a d’abord travaillé au Roseau Vert comme étudiante en qualité d’éducatrice en juillet 1983. «Puis, la place s’est libérée et on m’a proposé l’emploi. J’y suis depuis 35 ans ! Je ne connaissais pas ce milieu du handicap car pour mes stages d’assistante sociale, j’avais été dans les CPAS, à la Sorelobo…»

Stéphane Vraux, lui, est diplômé en psychologie. Il est arrivé en 1995 et en quasi un quart de siècle, il a vu évoluer cette institution à tous les niveaux, que ce soient les bâtiments, les activités et animations. Sa collègue Kathy Davoine partage la même analyse : «Il y a un quart de siècle on avait un public assez jeune. Actuellement ce public a vieilli et une partie de ces bénéficiaires est toujours là ! Leur espérance de vie a évolué. On a donc dû s’adapter à notre population, observent les deux « anciens ». En fonction des capacités de chacun on propose des activités adaptées. On constate aussi que s’ils vivent plus vieux, ils découvrent plus vite les problèmes liés au vieillissement. A nous de nous adapter. La création de l’aile Doudou répond adéquatement à cette problématique.»

Que d’évolutions!

Nos deux professionnels ne tarissent pas d’éloges lorsqu’ils évoquent l’évolution de l’institution. «C’est fou, comme cela a bien évolué au niveau des bâtiments même s’il y a encore à faire. De plus, on possède aussi un service de logement supervisé pour cinq personnes à Dour. C’est aussi une belle évolution que cette semi-autonomie. On retiendra surtout la volonté de l’institution d’être très ouverte vers l’extérieur. Ainsi on accueille régulièrement des classes d’enfants pour casser l’image de la personne handicapée. On a beaucoup d’activités ludiques et sportives. Nos résidents vont en vacances à la côte belge ou dans le sud de la France. Ce n’est pas mal, non?!»

De nombreux rendez-vous

Jeudi 17 mai: journée réservée exclusivement aux bénéficiaires. Toutes et tous se retrouveront au restaurant « Les ripaillons » à Petit-Dour. Pas moins de 120 couvets seront dressés pour la circonstance. Sont concernés les bénéficiaires, les éducateurs et le personnel para-médical. A noter qu’un dress-code sera de circonstance !

Jeudi 7 juin, sous chapiteau au Roseau Vert: journée de colloque.

La matinée sera occupée par des conférenciers et animateurs sur la thématique de l’évolution du métier d’éducateur. L’après-midi, réflexions sur quatre thèmes (sexualité, bien-être, après-parents et formule répit).

Samedi 22 septembre: journée de clôture ouverte au public. Journée festive avec le midi une porchetta mais aussi différents spectacles : cyclo-danse, marionnettes, comédie musicale… Et enterrement de la « capsule temporelle »!

L.P.

Vlan

Commerces à découvrir