57 chiens et deux moutons saisis dans le BW

VLAN  mardi 27 mars 2018 Vlan

PERWEZ | 212. C’est le nombre d’animaux qui ont été saisis chez Diana du Monceau de Bergendal depuis 2011. 59 nouveaux animaux (57 chiens et deux moutons) ont été saisis au début du mois chez la comtesse, dans ses domiciles de Chastre et de Bousval. Une mauvaise nouvelle pour l’ASBL Sans Collier, qui a inauguré son nouveau refuge il y a peu, qui va devoir accueillir 37 animaux supplémentaires.

« Le refuge vient d’être inauguré et il est déjà complet, regrette Sébastien De Jonge, le directeur de l’ASBL. Maintenant, il faut que la justice prenne ses responsabilités

C’est que Diana du Monceau de Bergendal a déjà comparu devant un tribunal pour des faits similaires. En 2011, 116 animaux avaient été saisis chez la comtesse mais elle s’en était sortie avec une suspension du prononcé. Elle devait toutefois vivre avec 20 animaux maximum, condition qui n’a pas été respectée. Plus tôt dans l’année, plusieurs plaintes ont été déposées à son encontre. Des agents du SPW se sont d’ailleurs déjà rendus chez elle mais cette dernière à refuser de les laisser entrer. C’est donc finalement grâce à un mandat de visite domiciliaire délivrée par un juge d’instruction que ces animaux ont été sauvés.

Les chiens, quant à eux, n’avaient pas été violentés mais nécessitaient des soins. Ils manquaient d’affection, étaient en stress constant et les conditions d’hébergement dans lesquelles ils vivaient étaient dommageables.

Aujourd’hui, Sébastien De Jonge espère que le nécessaire sera fait pour que cela s’arrête. « À l’heure actuelle, on ne peut rien faire à part subir. C’est le parquet qui doit maintenant décider de la poursuivre car on ne peut rien faire au civil.

«Bonne nouvelle pour les membres de l’ASBL, le ministre du bien-être animal Carlo Di Antonio va prendre des mesures pour lutter contre ce problème. Bientôt, la Région wallonne pourra décider elle-même de retirer la détention d’animaux. Il ne faudra donc plus passer devant la justice, ce qui permettra des économies de temps et d’argent.»

C’est une excellente nouvelle, explique Sébastien De Jonge. On s’est battu pour arriver là donc c’est évidemment une décision qu’on soutient. Cela permettra de faciliter des cas comme celui-ci. »

En attendant, l’ASBL est maintenant obligée de refuser de nouveaux animaux. « Demain, je vais devoir dire à un habitant de Perwez dont le père est décédé que je ne vais pas pouvoir accueillir son chien

Les deux moutons, qui ne pouvaient être pris en charge par l’ASBL, ont été accueillis au «Rêve d’Aby» et le reste des chiens se trouve à la SPA de La Louvière.

C.D. et C.P.

Vlan

Commerces à découvrir