Cortège, géants et feu d’artifice: le carnaval de Basse-Bodeux sera festif!

VLAN  mercredi 21 mars 2018 Vlan

TROIS-PONTS | Ce samedi, les poussins et les Bu de Basse-Bodeux défileront pour la 20e fois pour célébrer le carnaval de Basse-Bodeux. Retour sur l’histoire de cette nouvelle tradition.

La récolte des «pitits-oûs», c’est une tradition bien ancrée dans les villages de la région salmienne: les enfants récoltaient des œufs (et aujourd’hui, surtout des bonbons) le jour du Mardi gras pour faire leurs réserves de sucreries avant la période du Carême. À Basse-Bodeux, les anciens du village s’en rappellent: il y a 24 ans, les élèves de l’école maternelle ont eu l’idée de se déguiser en poussins pour aller récolter des œufs dans les maisons du village. Un grand matoufet a ainsi pu être dégusté lors du Grand Feu. L’année suivante, un petit char a été confectionné pour l’occasion: les petits poussins étaient alors accompagnés des élèves de primaire déguisés en dalmatiens, tandis que les mamans se promenaient sous le thème Charleston. « Mais c’est en 1998 que le premier cortège a réellement eu lieu avec le char des poussins, les femmes, la Jeunesse de Basse-Bodeux, les Bu et la fanfare l’Ardennaise, raconte Carole Ottevanger, responsable du cortège pour le Comité des Fêtes de Basse-Bodeux. La Jeunesse de Masta s’est ensuite intégrée, puis celle de Grand-Halleux et d’autres groupes encore. Certains ont par contre disparu avec les années

Carole Ottevanger se réjouit de célébrer ce 20e anniversaire qui comptabilise 24 groupes, contre une quinzaine les années précédentes. « Les géants de Trois-Ponts seront présents cette année; Il y aura également une grosse délégation de Waimes avec les jeunesses de Faymonville et Sourbrodt. Celle de Walk vient déjà depuis longtemps. Nous aurons même un char du carnaval de Tilff! »

Certains choisissent également de ne défiler qu’à Basse-Bodeux, « comme le groupe de Maxime qui ne fait le cortège que chez nous. Ils ont commencé à 11 ans et pédalaient un cuistax pour tirer leur char! » D’autres groupes habitués à défiler dans la région seront présents comme le Quartier d’Henri-Moulin qui a rejoint ses rangs il y a sept ans, avec un groupe qui atteint aujourd’hui les 40 participants.

Les Fanatics de Chevron seront aussi de la partie: ils célèbrent d’ailleurs cette année leur 10e anniversaire. Et le groupe reste fidèle à Basse-Bodeux puisque c’est pour y participer au cortège que ce groupe s’est créé en 2008, rassemblant pour la première année une dizaine de jeunes du village de Chevron. « Quelques idées, une dose de motivation et voilà policiers et prisonniers sur un char tiré par un tracteur-tondeuse, se remémore Vanessa Cornet. Puis nous avons fait les pirates, les musiciens, les curés et bonnes sœurs, les hôtesses et pilotes, l’univers du Far West… » Et ce samedi, c’est « Sous les masques » de l’époque Marie-Antoinette que les 120 fanatiques défileront. « Nous sommes heureux et fiers du chemin parcouru et nous attendons avec impatience le carnaval pour faire la fête comme il se doit! » Une fierté bien légitime puisque le groupe s’est illustré par son originalité cette année au Laetare de Stavelot en remportant la première place du concours du cortège lumineux du samedi.

Ce samedi, les poussins et les papas «coqs» s’élanceront dès 17h dans le village, accompagnés cette fois des enfants de primaire déguisés en cuisiniers et des membres du Comité du carnaval qui auront revêtu un costume de poule. « À 18h30, nous servirons gratuitement un matoufet de plus de 400 œufs. Vers 20h, nous remettons ensuite le prix de la meilleure ambiance dans le cortège. » Pour fêter cet anniversaire, un grand feu d’artifice, que Carole Ottevanger promet splendide, sera tiré depuis le cœur du village.

Élodie Christophe

Vlan

Commerces à découvrir