Quelques pas sur les planches

VLAN  mercredi 7 février 2018 Vlan

PROVINCE DE LUXEMBOURG | La fin de l’année 2017 a vu le milieu du théâtre en ébullition, tout particulièrement en Province de Luxembourg, la seule province qui ne dispose plus ni d’un théâtre professionnel pour adultes, ni d’un centre dramatique subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La dernière publication de l’Académie luxembourgeoise revient sur un passé récent qui vit quelques précurseurs jeter, dès la fin des années 60, les bases d’une professionnalisation du monde de la scène. Une publication ultérieure sera consacrée au théâtre dialectal, ainsi qu’au théâtre amateur, qui dès le XIXe se développa dans de nombreux villages, souvent dans le sillage des harmonies musicales créées quelques années plus tôt.

Pour l’heure, les récents «Cahiers de l’Académie luxembourgeoise» s’attachent à quelques lieux et à quelques figures somme toute emblématiques.

Marc Quaghebeur, directeur des archives et musées de la littérature à la Bibliothèque royale de Bruxelles, se penche ainsi sur l’histoire du théâtre belge de Maurice Maeterlinck jusqu’à Guy Denis. Si le premier, salué par le Prix Nobel de littérature en 1911, n’a guère besoin d’être trop présenté, il convient de rappeler que le second a su insuffler sur les scènes de la province de Luxembourg un dynamisme inédit à la création dramatique régionale.

Outre cet auteur singulier abordé dans plusieurs articles, les «Cahiers» s’attachent aussi à d’autres personnalités importantes de la scène régionale: Marie-Claire Clausse, ancienne directrice de la Maison de la culture d’Arlon et promotrice du Centre dramatique d’Arlon, Marie-Anne Lorgé, Jacques Herbet…

Jacques de Decker, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et littérature françaises, pour sa part, se penche sur le théâtre dans les régions d’Europe et revient notamment sur les difficultés que cette forme d’expression peut rencontrer face aux grandes machines industrielles du cinéma ou du «star-system». Il souligne comment le cinéma belge a été mis à mal par le plan Marshall.

D’autres articles s’intéressent à des initiatives originales comme ces pages que Nathalie Ronvaux consacre au «Gueuloir», une aventure d’écriture théâtrale transfrontalière. Philippe Greisch, quant à lui, propose une longue et passionnante réflexion sur l’identité de William Shakespeare. Le lien avec le Luxembourg? L’auteur part ici d’une représentation de «Comme il vous plaira» près de St-Hubert, en pleine forêt d’Ardenne, le 4 septembre 1949. Citons aussi l’article de René Lejeune racontant un jeu scénique présenté à St-Hubert en 1953, celui que René Louis consacre aux «Masques» de Michel de Ghelderode vus par l’artiste Edward Bestgen.

La publication comprend en outre quelques créations, notamment de Julien Bestgen et Georges Jacquemin, et elle se termine par deux pièces inédites. La première, «Les Ricochets», a fait l’objet d’une lecture-spectacle par la troupe des «Troubadours» à Chenois le 21 avril 2017. La seconde, «Les Déménageurs», proposée par Paul Mathieu, se révèle être une satire grinçante de la société contemporaine et notamment de l’enseignement où la rentabilité économique prend de plus en plus la place de l’humanisme. Pour suivre l’aventure sur scène, rendez-vous à Athus le 26 mai 2018…

«Cahiers de l’Académie luxembourgeoise. Quelques pas sur les planches», nº 29/2017; 192 pages, 15 €. Les Cahiers sont en vente à l’Institut archéologique – Musée Gaspar, rue des Martyrs, 16 à 6700 Arlon; au Service du Livre luxembourgeois, 74 Chaussée de l’Ourthe à 6900 Marche-en-Famenne; à la Librairie Le Temps de Lire, Rue du Serpont 13, 6800 Libramont-Chevigny; à la librairie Oxygène, Rue Saint-Roch 26, 6840 Neufchâteau; à la librairie Croisy, Rue du Sablon 131, 6600 Bastogne; à la librairie «Le Point virgule», Grand-Place 21, à 6700 Arlon, etc.

Vlan

Commerces à découvrir