La Petite Gazette

VLAN  mercredi 31 janvier 2018 Vlan

RENÉ HENRY |

Un appel à vos souvenirs

Monsieur Jean-Claude Crahay, d’Aywaille, souhaitait que je vous présente cette photographie qui évoque désormais un aspect du passé aqualien.

Souvenir du passé en effet car il y a bien longtemps que l’Hôtel Albert Ier a fermé ses portes mais aussi parce que, après vécu d’autres destinées, le bâtiment même a aujourd’hui disparu. Mon correspondant nous explique son attachement à cet immeuble: «L’ex-hôtel Albert Ier qui vient d’être démantelé a été tenu par mes parents, Jean Crahay et Mathilde Volont, pendant la période allant de décembre 1952 à 1967». Ainsi, vous comprenez aisément le pourquoi de sa démarche; mon correspondant aimerait beaucoup retrouver, par l’intermédiaire de la Petite Gazette, des souvenirs lui rappelant son enfance à l’hôtel: des photos bien sûr mais aussi divers documents comme les menus des banquets qui y furent organisés, d’anciennes coupures de presse, publicitaires ou autres – bref, tout ce qui pourrait être lié à l’histoire de cet hôtel.

Il m’a également confié cette photographie de la fresque qui ornait le mur du fond de la salle du restaurant. Il espère vraiment que nombre d’entre vous s’en souviendront.

Sur cette fresque, vous reconnaîtrez sans aucun doute quelques lieux emblématiques de la commune d’Aywaille: les châteaux de Montjardin et de Neuchâteau s/Amblève, la grotte de Remouchamps et les sites chers à Marcellin La Garde que sont Vieux Jardin et la Roche sanglante de Nierbonchera. Monsieur Crahay aimerait beaucoup revoir cette fresque en couleur, aussi fait-il appel à vous dans l’espoir que vous pourrez retrouver une photo qu’il lui serait possible de reproduire avant, vraisemblablement, de se replonger dans les rêves que provoquaient ces images quand il était enfant. Si vous pouvez l’aider dans sa recherche et lui faire un énorme plaisir, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec la Petite Gazette.

A Neupré aussi, le Cercle d’Histoire Locale a des chercheurs de talent

L’asbl Mémoire de Neupré vient de proposer son 75e numéro trimestriel de «Les cahiers de Neupré». Vous y découvrirez de passionnants articles qui, sans aucun doute, vous donneront envie d’en savoir davantage encore sur les sujets abordés. Vous y trouverez, grâce à Ferdinand M. Dessente, la réponse à cette question Le territoire du Cimetière américain de neuville-en-Condroz: belge ou américain? Vous ferez, à la suite d’Edgard Brenna, une visite détaillée et irez bien au-delà de l’expo consacrée à John Cockerill, il y a maintenant 200 ans. Daniel Van Alken vous entrainera à Plainevaux à la rencontre des fours à chaux avant que Renaud Strivay ne vous y présente le vieux moulin. Au retour, un arrêt sera ménagé au «presbytère» de neuville-en-Condroz dont Ferd. M. Dessente vous dira tout. Le long des chemins, c’est Sonia Kozlowski qui, face aux pissenlits, vous entretiendra de leurs vertus thérapeutiques, de la façon d’en faire un instrument de musique avant de vous confier quelques recettes délicieuses. L’article, qui retenu toute mon attention et piqué ma curiosité, m’a mené à la source du «père Antoine», dont Edgard Brenna rappelle l’étonnant parcours: guérisseur, spirite, il crée une religion nouvelle qui draina des foules de fidèles; ils furent 100000 à défiler devant son cercueil!

Je ne puis que vous engager à vous abonner à cette excellente publication dont je dévore chaque numéro avec un intérêt renouvelé. La cotisation annuelle à l’asbl vous donnant droit à 4 Cahiers de jadis est de 15 euros à verser sur le compte BE79 0012008379 8333 de mémoire de Neupré. 4120 Neupré. A ne pas manquer donc!

Vlan

Commerces à découvrir