Café philo: faut-il tolérer toutes les idées?

VLAN  mercredi 17 janvier 2018 Vlan

STAVELOT | Le 30 janvier, le café philosophique du Centre culturel de Stavelot se penchera sur la question des limites à la liberté d’expression.

Pourquoi les propos antisémites de l’humoriste Dieudonné sont-ils censurés alors que Charlie Hebdo ne cesse de se moquer impunément des dieux et des religions?

L’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 semble pourtant clair: « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Ainsi posé, ce droit fondamental semble absolu: nul ne pourrait interdire à quiconque de dire ce qu’il pense sans avoir à en répondre. Pourtant, la loi encadre la liberté d’expression et précise ses abus.

Le sujet intéresse les philosophes depuis longtemps. À propos des dérives de la pensée religieuse, Spinoza affirmait au 17e siècle que « cédant à la crainte, les humains se réfugient dans la volonté de Dieu, cet asile de l’ignorance, et tiennent alors leurs croyances pour des vérités universelles, ne laissant plus de place à la liberté de jugement ni à la raison

Le philosophe britannique (d’origine autrichienne) Karl Popper s’est quant à lui interrogé sur les conséquences de la libre diffusion dans les années 1920 de l’idéologie nazie: « La tolérance illimitée doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. »

Rendez-vous à l’Auberge St Remacle à 20h30.

Renseignements au 080/880520.

Patrice Lefebvre

Vlan

Commerces à découvrir