Pacte d’excellence à la belge ou enseignement à la Macron?

VLAN  mercredi 17 janvier 2018 Vlan

NOS LECTEURS NOUS ÉCRIVENT |

La Région Wallonne et la France terminent cette année dans le panier à crabes des pays européens en termes d’enseignement suivant les tests Pisa. Pour remédier à la situation dramatique, après Joëlle Milquet, l’autre égérie du cdH, Rose-Martine Schijns a peaufiné le pacte d’excellence accouché au forceps, dont certains articles sont tellement pointus qu’il faudrait avoir effectué des études universitaires pour comprendre les termes.

En France; le tout-puissant Macron, après l’Éternel, a donné les pouvoirs à son Ministre de l’enseignement pour réformer celui-ci. Certaines mesures feraient hurler certains parents ou enseignants Wallons si elles étaient appliquées chez nous, d’autant que même pour la première la Ministre hervienne, n’ose pas prendre ses responsabilités. Jugez-en:

Interdiction pour les élèves de posséder un GSM en classe et à la récréation (au moins-là ils jouent)

Cours obligatoire de Latin-Grec;

Obligation d’avoir une chorale dans chaque école primaire;

Une dictée obligatoire chaque jour;

Un livre papier à lire tous les 15 jours;

Pouvoir du Ministre et à lui seul du choix des livres;

3 heures de civisme obligatoire en plus des cours de morale, de religion et de philosophie.

Conclusion: Ringard ou révolutionnaire? Peut-on imaginer notre échevin de l’enseignement, J.-P. Bastin appliquer de telles réformes?

Vive l’enseignement.

Roger Maréchal, Chôdes

Vlan

Commerces à découvrir