Un féru de marche!

VLAN  mercredi 20 décembre 2017 Vlan

BONCELLES | Le Boncellois Jean-Pierre Englebert pratique la randonnée depuis son plus jeune âge. Bottines aux pieds et sac au dos, il part en balade tous les week-ends.

Marcher permet de se dépenser sans véritablement en avoir l’impression. C’est aussi une bonne manière de faire le vide, de relâcher la pression. Et puis, selon les endroits, c’est parfois l’occasion de découvrir des petits coins sympas, des endroits méconnus. Bref, marcher, c’est bon pour le corps et l’esprit! Le Boncellois Jean-Pierre Englebert en sait quelque chose… Lui qui est très souvent en vadrouille, son sac au dos. Marcher, pour lui, c’est une véritable passion! Le virus l’a contaminé alors qu’il était enfant et il n’est jamais parvenu à s’en débarrasser! Il faut dire qu’il n’a pas vraiment essayé… Il se souvient d’ailleurs de « sa première fois » comme si c’était hier. À l’époque, il était à peine âgé de 5 ans. « J’accompagnais mes parents au premier rassemblement de randonneurs dans les Ardennes, entre Vielsalm et Stavelot, en collaboration avec Les Sentiers de Grande Randonnée », se souvient-il, plus de 50 ans plus tard.

Entraîné par ses parents, le Boncellois n’a depuis lors jamais cessé de pratiquer la randonnée.

« Ce qui me plaît, c’est de découvrir différentes régions, de rencontrer d’autres randonneurs et de partager des moments de convivialité », confie-t-il. Parmi ses plus beaux souvenirs qui resteront à jamais gravé dans sa mémoire, on peut citer le GR20 en Corse, la grande traversée des Alpes ou encore, sans doute de loin son plus beau souvenir, le tour du massif du Mont-Blanc.

L’amitié par la marche

Sa passion pour la randonnée a mené Jean-Pierre à intégrer diverses organisations, comme le club de marche sérésien Les Vaillants fondé par son père, Jean Englebert. La devise du club n’est autre que «l’amitié par la marche». Son père a beau être âgé de 85 ans, cela ne les empêche pas de continuer à prendre part chaque week-end à des randonnées organisées un peu partout en Belgique, plus particulièrement en province de Liège. Durant des années, l’un et l’autre ont balisé les marches qui étaient organisées par leur club. « Celui-ci étant encore composé de personnes qui prennent de l’âge, nous n’organisons désormais plus de marche à la découverte de la forêt sérésienne mais nous sommes toujours membre de la fédération francophone belge et nous continuons de participer aux marches proposées par d’autres clubs ».

Jean-Pierre s’investit également en faveur de l’ASBL Les Sentiers de Grande Randonnée, au sein de laquelle, avec son père, ils étaient membres actifs entre 1970 et 1981. Ils ont ainsi contribué au développement, et à l’entretien, du réseau de sentiers balisés dans la partie francophone du pays. Sentiers que l’on identifie à l’aide de petits rectangles blancs et rouges. Des anecdotes, il en aurait tant et plus à raconter…

« Un jour, nous n’avons pu rafraîchir une balise car située à 3 mètres du sol. Lors d’une autre escapade, dans une descente, le seau de couleur a dévalé la pente. Je me souviens aussi de ce jour où, en balisant un piquet de clôture en blanc et rouge, un cheval a passé son museau sur la couleur que l’on venait d’apposer », raconte-t-il.

En 2019, l’ASBL Les Sentiers de Grande Randonnée fêtera ses 60 ans. L’occasion pour l’infatigable Jean-Pierre d’aller de bibliothèques en musées à la recherche de documentations. « Dès 1900, le Vieux Liège conduisait les amoureux de la nature dans notre belle Ardenne. Un réseau de chemins touristiques a ainsi été balisé. Il était de 500 km avant 1914. Déjà bien avant 1900, le Touring club de Belgique est le moteur de développement du tourisme sous toutes ses formes », explique-t-il.

Tous les documents collectés seront numérisés, afin d’être mis à la disposition de toute personne qui pourrait en avoir besoin, comme des étudiants, et une brochure racontant l’histoire des sentiers de grande randonnée sera éditée pour le 60e anniversaire. Toute personne disposant d’articles de presse, photos et documents divers en lien avec la randonnée, et/ou qui souhaiterait contribuer à la mise en œuvre de ce projet, peut prendre contact avec Jean-Pierre Englebert au 0486/86 03 73.

Natau

Vlan

Commerces à découvrir