Une jeune entrepreneuse carolo devient CEO

VLAN  mercredi 20 décembre 2017 Vlan

PERSONNALITÉ | Laure Uytdenhoef, 32 ans, vient de se lancer dans l’univers flou de la digitalisation grâce à «Piximate SA».

Elle nous raconte son aventure : « Il est vrai que je suis jeune, mais j’ai une incroyable expérience de la vie. Avant Facebook, Google, le GPS et même le GSM, j’étais déjà prête ! »

Après les bancs de l’Athénée Royal Ernest Solvay, elle s’est dirigée vers Mons (et sa Faculté Warocqué), vers la Haute École Condorcet pour entamer un graduat en marketing.

« A l’époque où le bac arrivait à grands pas », précise-t-elle. En route vers la Capitale, elle se lance dans un Master en information et Communication à l’ULB. « Jusque-là, rien ne me prédestinait à la vie d’entrepreneuse, et encore moins à l’informatique ! Mes passions sont plutôt les voyages, la mode et la presse féminine. Et c’est justement cette dernière qui a déclenché l’aventure. »

À la fin de ses études, une amie et elle lancent Girleek, un site web dédié aux nouvelles technologies pour les filles ! « Car à l’époque, les sites traitant de ce sujet étaient toujours très masculins, alors que ces sujets nous intéressaient aussi. Nous n’avions pas ce que nous cherchions à disposition, alors nous l’avons créé ! »

Girleek l’a amenée jusqu’aux portes du magazine Flair, en tant qu’étudiante puis comme blogueuse. Elle participe au lancement de Mya Bay, une marque belge de bijoux fantaisie haut de gamme. « Je me suis occupée de la commercialisation nationale et internationale ».

Le mix des deux lui a donné l’envie de créer son propre projet. Depuis il s’est transformé, en une vraie entreprise dans laquelle on trouve ses deux acolytes, aujourd’hui associés (Georges Caron et Valerio Burgarello).

Elle raconte : « Nous avons alors créé Piximate, devenu aujourd’hui une solution globale de gestion intelligente de médias, qui permet de collecter des photos et vidéos en un seul endroit, de les trier, de les analyser et de les activer, le tout via une application mobile, web et iPad. »

La voilà donc à la tête d’une start-up active dans le secteur très tendance de la Digitalisation : elle compte aujourd’hui une petite dizaine de personnes actives, dont 6 à temps plein. « Notre produit, commercialisé depuis quelques mois, aura généré d’ici la fin de l’année un chiffre d’affaires de 50000€. Ce chiffre devrait être multiplié par 4 en 2018.»

Chrysline

Site ? www.girleek.net ou www.piximate.net.

Vlan

Commerces à découvrir