Déhanchez-vous avec Jacqueline

VLAN  mercredi 13 décembre 2017 Vlan

PERSONNALITÉ | Il y a quelques semaines, cette compagnie troupe dirigée par Jacqueline Lerat avait fait sensation lors de la représentation de «Eul fille du désert» en la salle Georges Roland. Présentation de sa créatrice.

Jacqueline Lerat, 57 ans et originaire de Ville-Pommeroeul, vit sa passion pour la danse à travers tout le Hainaut et notamment au sein de la Cité des géants. C’est à l’âge de 18 ans que Jacqueline a découvert la danse. Aujourd’hui, elle endosse avec beaucoup d’énergie les casquettes de coach sportif à Boussu, professeur d’abdos fessiers à l’UMons mais aussi de professeur de danse orientale à l’école attitude dance studio à Hyon. «J’ai beaucoup de chance puisque mes passions sont la danse et le sport et j’ai eu l’occasion d’en faire mon métier. J’ai pourtant commencé la danse très tard, à l’âge de 18 ans car auparavant j’étais concentrée sur d’autres activités sportives. J’ai débuté par les cours de Modern jazz et en parallèle le fitness. En 2004, j’ai découvert la danse orientale. Mais je ne me suis pas arrêtée là puisque j’ai enchaîné avec la danse indienne, le flamenco et le hip-hop. En 2008, je me suis inscrite à l’école de danse attitude dance studio à Hyon en tant qu’élève. Quelques années plus tard, plus précisément en 2011, je suis devenue professeur et chorégraphe en danse orientale pour cette école», explique la danseuse. Depuis, Jacqueline a ajouté quelques cordes à son arc et donne cours dans un centre pour handicapés et aux élèves et personnels enseignants et administratifs de l’Université de Mons.

La compagnie Fusion’Elles

Après plusieurs cours en compagnie de Jacqueline, les danseuses très motivées en veulent plus et quelques-unes d’entre elles se produisent lors d’événements extérieurs. Elle ajoute: «Mes élèves de l’école de danse d’Hyon étaient frustrées une fois le gala terminé. Certaines montraient l’envie de danser pour d’autres occasions. Par la suite, on m’a contactée directement pour d’autres événements qui se rattachaient de près ou de loin à la danse orientale».

Quelques années plus tard, Jacqueline décide de se lancer dans une nouvelle aventure! Elle raconte: «En 2015, nous avons créé la compagnie de danse «Fusion’Elles». Depuis, nous participons à divers événements tels que des spectacles, des parades, des festivités comme Halloween, le Cyclodanse à Ath, la Cavalcade de Quaregnon et bien d’autres projets… Les diverses influences ethniques de nos danses nous viennent de nos passions respectives. Nous fusionnons la danse orientale avec la danse africaine, tribale, contemporaine, classique, flamenco, médiévale et la salsa. Cela fut d’ailleurs une évidence de faire un ‘rappel’ de cette fusion dans le nom de notre compagnie».

Une pièce athoise

Il y a un mois, les 6 danseuses de la compagnie(Alexandra Mégane, Romina, Lauren, Mélissa et Jacqueline) ont également participé en tant que chorégraphe et danseuses pour la pièce de théâtre «Eul fille du désert» en la salle Georges Roland à Ath «C’était une très belle expérience et cela m’a permis de faire de nouvelles rencontres. C’est d’ailleurs cela qui me fait vibrer et me passionne: enseigner et participer à de nombreux spectacles. Je trouve cela hyper enrichissant. J’adore créer et devinez quoi? J’adore danser aussi! Ma compagnie de danse m’apporte tout cela ainsi qu’une réelle amitié au sein du groupe», conclut-elle avec le sourire.

Si vous souhaitez rencontrer la troupe et ses danseuses, rendez-vous dès la semaine prochaine au marché de Noël de Ghlin.

Julie Deprez

Facebook: Cie Fusion’elles – Courriel: ciefusionnelles@outlook.fr

Vlan

Commerces à découvrir