Le Chef et ses drôles de dames posent en peignoir

VLAN  jeudi 7 décembre 2017 Vlan

SPA – CANDIDATURE À L’UNESCO | La ville de Spa souhaite rejoindre le cercle des Grandes Villes d’Eaux d’Europe au Patrimoine mondial de l’Unesco. La campagne est lancée et certaines personnalités publiques, comme Charles Gardier, n’ont pas hésité à poser en peignoir pour promouvoir la candidature de leur ville. Vendredi dernier, c’est Joseph Houssa en personne qui a troqué son costume de maïeur pour un peignoir de la marque spadoise Laïliza. Entouré d’une dizaine de commerçantes du cru, il a pris la pose aux thermes.

D’ici quelques mois, la ville de Spa rentrera un dossier afin d’être reconnue parmi les Grandes Villes d’Eaux d’Europe au Patrimoine mondial de l’Unesco. Pour promouvoir la candidature de la ville et du thermalisme, le site internet «Les accros du peignoir» a vu le jour. Certaines personnalités publiques spadoises comme Charles Gardier et Jean-Jacques Bloemers n’ont pas hésité à jouer le jeu. Un clin d’œil sympa qui a donné une idée à Greta, la créatrice des peignoirs haut de gamme, Laïliza, entièrement made in Spa. « Il y a un peu plus d’un an, j’ai créé la marque Laïliza, qui propose des peignoirs plus féminins que le traditionnel peignoir thermal

Alors que la marque se développe et rencontre un certain succès au-delà de nos frontières, la créatrice a décidé de surfer sur la vague et, elle aussi, de faire poser des personnalités bien connues dans ses collections de peignoirs. « J’ai contacté la 1ère échevine, Sophie Delettre, qui a très bien accueilli le projet », se souvient Greta qui a alors décidé de mettre les commerçantes à l’honneur. « Il y a de nombreuses commerçantes à Spa et plus de nonante invitations ont été envoyées. Une dizaine d’entre elles était présente au rendez-vous », se réjouit Greta qui confectionne, à Spa, différents modèles de peignoirs féminins. « Comme je propose un modèle homme, j’ai pensé au bourgmestre Joseph Houssa

Et contre toute attente, le maïeur a accepté. « On m’avait dit qu’il refuserait mais j’ai tout de même tenté ma chance. Il a hésité mais finalement, il a dit oui! », s’exclame la créatrice. Si le bourgmestre a accepté de prendre la pose, en peignoir, entouré de ces dames, c’est par sympathie pour la créatrice et pour soutenir la candidature de la ville. Même si le côté séducteur du maïeur a dû être ravi de l’expérience! « C’était une idée originale pour mettre notre ville et ses créations en valeur », indique Joseph Houssa alias le Chef qui tempère: « C’est une belle initiative mais vous ne me verrez pas me promener en peignoir en ville… »

L’échevine, Sophie Delettre, a aussi soutenu cette initiative en acceptant de poser en peignoir. « C’est avec des actions de ce genre que l’on fait connaître notre ville et que l’on va pouvoir redorer le blason des villes thermales. Avec Les accros du peignoir, on montre qu’il fait bon vivre dans les villes thermales et qu’outre les cures, toute une série d’activités sont proposées

La créatrice de la marque Laïliza est évidemment très fière de cette photo et de ses retombées. « En quelques jours, elle a été vue plus de 9.000 fois. Je ne m’y attendais absolument pas. C’est une belle image pour mes produits et pour la ville de Spa que l’on soutient évidemment dans sa candidature.» Le dossier de de Spa et ceux des 10 autres villes candidates (Baden-Baden, Bad Ems, Bad Kissingen (Allemagne), Baden bei Wien (Autriche), Vichy (France), Montecatini Terme (Italie), Bath (Royaume-Uni), Karlovy Vary, Mariánské Lázne, Frantiskovy Lázne (République Tchèque) devront être déposés durant le courant du mois de janvier prochain.

LM

Vlan

Commerces à découvrir