Une pièce citoyenne

ARTICLES JOURNAL VLAN  lundi 9 mars 2020 Vlan

MORLANWELZ | Un projet citoyen et qui espère, en toute modestie, rapprocher les habitants de l’entité de Morlanwelz: c’est le concept lancé par le Centre Culturel du Sablon.

C’est le nouveau décret sur les Centres Culturels qui a poussé les membres du personnel du Sablon à mettre en place ce projet de pièce de théâtre citoyenne. «On est parti du constat que Morlanwelz est une entité avec de réelles ‘querelles de clochers’. Morlanwelz, Carnières, Mont-Sainte-Aldegonde, nos enquêtes de terrain ont confirmé qu’une grande partie des habitants de l’entité était plus attachée à son village qu’à la commune.», nous explique Philippe Hesmans, Directeur Général du Sablon.

«C’est un ancrage villageois qui, même si la fusion des communes à plus de 40 ans, persiste particulièrement à Morlanwelz. Et c’est à la fois culturel, politique ou religieux», ajoute-t-il.

L’objectif du Sablon est donc évident: contribuer au rapprochement des Morlanwéziens. «On a, en effet, émis le souhait de mettre sur pied un projet qui puisse amener les citoyens à se rencontrer et à partager», confirme Monsieur Hesmans.

Et c’est comme ça qu’est née l’idée de créer une pièce citoyenne. «Ça fait partie de nos grands projets, de nos idées pour créer du lien à Morlanwelz. L’objectif est que le citoyens, qu’ils aient de l’expérience ou non dans le théâtre, s’approprient la créativité. Que ce spectacle soit leur œuvre avec leurs idées et leurs initiatives. Et nous allons prendre le temps pour mettre sur pied un spectacle de qualité.»

Pas question donc pour les Morlanwéziens de se précipiter. «Ça reste un spectacle amateur, avec des acteurs qui ont d’autres occupations à côté. On n’a aucunement l’intention de mettre une pression ou des délais. Au contraire, on veut qu’ils soient fiers de ce projet, qu’ils prennent le temps de se rencontrer, de poser leurs idées pour arriver à un projet final bien fait et de qualité.»

Un projet qui a déjà séduit. Une trentaine de participants ont déjà répondu à l’appel lancé par le Centre Culturel, et ils ne vivent pas tous à Morlanwelz. «Il y a aussi des Louviérois, des Manageois… Mais on remarque que chacun a un lien avec Morlanwelz.» Et si d’autres citoyens souhaitent se joindre à la fête, il n’est pas encore trop tard…

P.G.

En savoir plus? sablon@morlanwelz.be

Vlan

Commerces à découvrir