Une coopérative pour VignAndenne

ARTICLES JOURNAL VLAN  mardi 25 février 2020 Vlan

ANDENNE | Avec 13 vignobles, Andenne peut revendiquer le titre de capitale de la viticulture en Wallonie.

Depuis 2017, VignAndenne, une ASBL locale, aide les producteurs locaux. Forte de 30 membres, des viticulteurs, des passionnés, des amateurs et des industriels, l’association a pour ambition, cette année, de lancer la coopérative, c’est-à-dire se regrouper en vue d’atteindre une taille significative permettant la réalisation d’investissements collectifs et la mutualisation des charges de fonctionnement.

Explications avec Guy Durieux, président de l’ASBL.

Le Clos du Neuf Moulin

Très jeune, Guy Durieux a appris à différencier les différents vins grâce à son grand-père, tenancier de café à Ben-Ahin. Passionné, il crée le Clos du Neuf Moulin en 1990, chez lui à Seilles, soit 350 pieds de vigne, et devient «maître vigneron». Il effectue les assemblages dans sa cave et produit, bon an mal an, 200 bouteilles de rouge et de rosé.

Un peu d’histoire

Le premier document sur les vignobles d’Andenne remonte à 1538. Des noms de rue attestent de ce passé: rue Sur les Vignes, rue du Vigna…

Peu à peu, les vignobles ont été abandonnés non pas pour des causes climatiques mais économiques. Les carrières de pierres, les mines de plomb, de zinc, de fer et de charbon étaient plus rentables que les vignobles. Ce n’est qu’à partir de 1960 que les vignobles font à nouveau leur apparition, le premier étant celui de la famille Sartori.

Le chai

L’endroit est trouvé. Il s’agit d’un bâtiment industriel désaffecté, propriété de Michel D’Harveng, viticulteur amateur et membre de VignAndenne. Cet espace, idéalement situé le long de RN90, à l’ombre des rochers de Thon, pourrait, à terme, accueillir les activités de la coopérative incluant un chai, lieu de vinification et de conservation du vin, mais aussi des bureaux, un laboratoire ou encore un espace de stockage. Le projet inclut aussi un logement de fonction, un point de vente de produits locaux où pourrait être vendue une partie des vins produits ainsi qu’un restaurant.

Un 14e vignoble

Celui-ci pourrait se créer à Seilles au lieu-dit Monthesal sur un terrain cédé par Carmeuse (1 à 6ha). Une ASBL serait dès lors créée pour la plantation et des parts mises en vente à 250 € l’unité pour financer le projet. L’acquéreur pourra venir travailler dans la vigne et bénéficiera d’un bonus de bouteilles. Mais pour cela, il faudra patienter 4 ans et la première vendange.

Pour les autres clos, la première grosse vendange pourrait avoir lieu en 2021.

Ph.B.

Vlan

Commerces à découvrir