Un cycle de conférences pour agir face aux DYSfférences

ARTICLES JOURNAL VLAN  mardi 18 février 2020 Vlan

FLÉRON | Aujourd’hui, c’est près d’un enfant sur cinq qui se bat chaque jour pour réussir sa scolarité avec un trouble de l’apprentissage.

Encore trop peu connus des personnes qui ne sont pas touchées directement par ces difficultés, les troubles Dys sont souvent vus comme un souci de comportement de l’enfant. Derrière ces préjugés, nous retrouvons des enfants en réelles difficultés et des parents désemparés. Qu’il s’agisse de l’apprentissage en lui-même ou de la sociabilisation, le trouble Dys peut générer chez l’enfant une réelle perte de confiance en lui pouvant aller jusqu’au décrochage scolaire. Voici pourquoi, il est important non seulement de les diagnostiquer au plus tôt et de mettre en place les moyens pour leur faciliter la vie, mais également de sensibiliser les enfants, parents et enseignants à ces problèmes d’apprentissage.

De plus en plus d’écoles mettent en place des aménagements dits «raisonnables» afin de faciliter la vie de ces élèves. Lorsque l’on entend ces mots, on s’imagine régulièrement que l’investissement est grand et qu’il peut gêner les autres, mais il n’en est rien. Très souvent, il ne s’agit que d’une simple méthode de travail à modifier, méthode qui sera bénéfique pour chaque enfant, avec ou sans troubles.

Le trouble Dys n’est pas une maladie, cela ne se soigne pas, la personne atteinte devra vivre toute sa vie avec celui-ci et c’est la raison pour laquelle il est important d’instaurer dès le plus jeune âge de l’apprentissage, des moyens pour leur faciliter la vie.

Afin de sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur le sujet, le collège communal de Fléron a décidé de mettre en place un cycle de conférences dédié aux troubles Dys.

Le 24 octobre, lors de la première rencontre, Elisa Van Nieuwenborgh, neuropsychologue et Clara Fonsny, ergothérapeute, ont expliqué aux personnes présentes «la double tâche» des personnes souffrant de troubles DYS.

Ce 6 février, la deuxième conférence a traité, quant à elle, des «aménagements raisonnables» que parents et enseignants peuvent très facilement mettre en place en classe ou à la maison.

Lors de ces deux premières conférences, nous avons déjà pu constater un grand enthousiasme de la part des parents et enseignants, puisqu’elles ont affiché complet à peine quelques jours après l’annonce de l’événement!

Pour le collège communal, très investi dans cette problématique, c’est une très belle réussite et une remarquable avancée afin d’aider ces enfants en difficulté à aller au-delà de leurs troubles et ainsi, réussir leur scolarité dans les meilleures conditions possibles.

E. Defechereux

Vlan

Commerces à découvrir