Des poches pour bébés kangourous et koalas

ARTICLES JOURNAL VLAN  mardi 18 février 2020 Vlan

PIPAIX | L’atelier patchwork, mené par Marie-Thérèse Garçon, a expédié 42 poches afin de venir en aide aux animaux face aux incendies.

C’est un beau geste de solidarité dont ont fait preuve les participantes à l’atelier patchwork de Pipaix. Plusieurs heures ont été nécessaires afin de réaliser des poches permettant aux jeunes kangourous et koalas de se sentir en sécurité. «Ce travail dépasse même les limites du patchwork, c’est de la couture», souligne Marie-Thérèse Garçon, fondatrice du patchwork à Pipaix il y a vingt ans. «Comme d’autres, nous avons vu les images de l’Australie ravagée par les flammes. Alors, lorsque ce projet s’est présenté, nous n’avons pas pu refusé. Au contraire, certaines ont même travaillé de chez elles afin de collecter un maximum de poche.». Ces poches ont été emballées et portées à la responsable locale leuzoise qui les transmettra à l’association Team Belgium for Australia. «Nos poches sont parties le 29 janvier vers l’Australie. Sur place, elles ont été distribuées là où le besoin se faisait sentir. Nous sommes très fières d’avoir pu aider, soutenir les animaux en difficulté.». À l’heure actuelle, une quinzaine de participantes se réunit un dimanche par mois à l’école communale de Pipaix. «Nous travaillons à partir de tissus de récupération. Nous réalisons des nappes, des sacs… Nous venons de souffler nos vingt bougies. C’est une belle preuve de longévité. Le plus enthousiasmant est que tous les âges sont réunis, de 12 ans à plus de 80 ans! J’ai toujours voulu cette intergénération. Le patchwork est aussi une façon de se retrouver autour d’une table. Nos participantes ont envie de perpétuer un savoir-faire…»

Désormais, elles sont mêmes reconnues pour leurs poches en flanelle parties vers l’Australie! Si une envie de patchwork vous envahit, contactez Marie-Thérèse par mail marie.garcon1856@gmail.com

Massimo Di Emidio

Vlan

Commerces à découvrir