La fièvre du vélo-cargo se transmet aux services communaux

VLAN  mardi 4 février 2020 Vlan

WOLUWE-SAINT-PIERRE | La commune de Woluwe-Saint-Pierre s’est dotée de quatre nouveaux vélos-cargos électriques pour ses ouvriers, jardiniers et employés. Un véhicule écologique qui gagne en succès et semble appelé à remplacer la voiture dans les centres urbains.

Avec son bac à l’avant, le vélo-cargo électrique peut facilement transporter un enfant, des denrées ou du matériel. Son succès est grandissant, même auprès des administrations communales. «Quatre nouveaux ‘bakfiets’, des vélos équipés d’un moteur à assistance électrique et dotés d’un bac de grande taille à l’avant, viennent d’être livrés à l’administration communale de Woluwe-Saint-Pierre», indique un communiqué. «Trois d’entre eux sont mis à disposition des ouvriers et des jardiniers communaux pour se rendre sur leurs lieux d’intervention et transporter leur matériel. Un autre est mis à disposition des employés communaux pour leurs déplacements professionnels.» Des véhicules dont la vitesse maximale est de 25km/h. Leur prix d’acquisition (du montant inscrit au budget) est de 2.850,41 euros HTVA par vélo.

Déjà fort développés au Danemark

Ce moyen de transport original s’est déjà largement développé aux Pays-Bas et au Danemark. «Environ 15% de tous les ménages familiaux de Copenhague possèdent un vélo-cargo», indique une étude de l’Académie de la Mobilité suisse. «Des experts néerlandais et d’autres pays relèvent également que ce vélo offre, pour le transport d’enfants, des avantages en termes de sécurité par rapport à la bicyclette traditionnelle: non seulement les enfants sont visibles lorsque le pilote ‘coupe’ un virage mais ce type de véhicule risque moins de basculer si ses roues touchent le bord du trottoir.» Des vélos-cargos qui, par rapport à des vélos tractant une remorque large, ont également moins tendance à heurter des poteaux et autres bornes. Et l’académie helvète d’ajouter. «L’expérience montre que les pilotes de vélos-cargos électriques transportant des enfants ou des marchandises conduisent beaucoup plus prudemment que les usagers de bicyclettes électriques normales (compensation du risque).»

À Woluwe-Saint-Pierre, ces vélos seront rechargés au magasin communal (146 Val des Seigneurs) qui produit de l’électricité verte grâce à des panneaux photovoltaïques. Des véhicules qui ont une autonomie de 80 à 100 km grâce à ses deux supports de charge pour batterie.

Dans les prochains mois, verra-t-on aussi des vélos-cargos partagés envahir nos trottoirs?

Julien SEMNINCKX

Vlan

Commerces à découvrir