Les jeunes se mobilisent pour le climat

VLAN  mardi 4 février 2020 Vlan

LA LOUVIÈRE | Youth for Climate, aussi à La Louvière. À l’image de ce qui existe dans plusieurs autres grandes villes du pays, La Louvière dispose depuis quelques mois d’un comité jeune et dynamique décidé à se bouger et à faire bouger les choses pour le climat.

Ils sont six, ils ont entre 14 et 16 ans et ils étudient tous à l’Athénée Provinciale: le comité Youth For Climate de La Louvière est sorti de terre en octobre, à l’initiative de Mâlik Bensalem. Il nous explique pourquoi. «Comme beaucoup de jeunes dans le monde, on est sensible aux messages et à la mobilisation de Greta Thunberg», lance-t-il. «Et on avait envie de faire bouger les choses aussi, ici, à La Louvière, qui est tout sauf une petite ville, parce qu’on estime que c’est important de se bouger pour le climat au niveau local.»

Et s’ils n’ont pas spécialement participé aux nombreuses marches organisées pour le climat dans la capitale l’année dernière, ces jeunes Louviérois n’en sont pas moins déterminés à faire bouger les choses. «On a eu envie de s’investir parce que l’actualité démontre qu’il est temps de le faire. C’était assez spontané», précise Malik, qui a lancé le mouvement via un message sur les réseaux sociaux.

Tous issus de la même école, ces jeunes défenseurs de l’environnement, qui ne se connaissaient pas spécialement avant de se lancer, ont d’ailleurs déjà mis la main à la pâte, en organisant une première marche pour le climat (qui a plutôt bien fonctionné, avec 200 participants), mais aussi deux cleanwalks déjà. «Parce que c’est important de ne pas seulement marcher pour attirer l’attention, on veut aussi agir, directement dans notre ville. On a donc passé deux demi-journées, à six, à déambuler dans les rues de La Louvière pour ramasser des déchets.»

Et ce n’est évidemment qu’un début pour le Youth for Climate de La Louvière. «On a évidemment encore d’autres activités et sorties à l’esprit, même si l’agenda n’est pas encore tout à fait sur pied.» Parce que Mâlik et ses camarades ont bien l’intention de faire entendre leurs revendications. «Jusqu’ici, nous avons l’impression de ne pas avoir été entendus et on espère que les autorités communales écouteront ce que nous avons à dire.»

P.G.

Le prochain rendez-vous est déjà fixé: la deuxième marche pour le climat louviéroise aura lieu le 7 février. En savoir plus? Youth For Climate – La Louvière

Vlan

Commerces à découvrir