Wiers va crosser le 24 février

VLAN  mardi 4 février 2020 Vlan

WIERS | Ce charmant petit village s’apprête à entrer en ébullition. Plus de 500 crosseurs se donnent rendez-vous dans les rues du village pour un événement devenu historique.

Ce charmant petit village s’apprête à entrer en ébullition. Plus de 500 crosseurs se donnent rendez-vous dans les rues du village pour un événement devenu historique.

Si l’on recherche les origines du crossage à Wiers, il faut se plonger dans les livres d’histoire du Moyen-âge. La tradition se veut lointaine… «À cette époque, il fallait distinguer le crossage de plaine, dans les champs, et le crossage que nous connaissons actuellement, en rues», souligne Dimitri Kajdanski, co-coordinateur des Amis du crossage de Wiers. «Nous avons conservé la tradition du lundi car, dans les environs, de nombreux crossages ont lieu le mercredi. Pourtant, dès la fin du Mardi gras et le début du Carême, il est interdit de ripailler! Dans les rues du village, il y a une belle ambiance durant toute une agréable journée.»

De 500 à 600 crosseurs sont à nouveau attendus. Un succès grandissant au fil des années. «La moitié des participants sont des expatriés du village qui aiment y revenir le temps du crossage. C’est l’occasion de retrouver la famille, les amis. L’ambiance est très conviviale. Il faut dire que le crossage se prête bien à la bonne humeur (rires).»

Avec ses onze tonneaux de bière disposés à différents points stratégiques, les duels s’annoncent ouverts. «Les équipes s’affrontent en duel sur tout le parcours. Le principe est de toucher, en premier, le tonneau. Les perdants paient un verre aux vainqueurs. Les tonneaux sont déposés devant une friterie, la buvette du club de foot, l’un ou l’autre café et chez des associations qui installent tonnelles et mange-debout pour l’occasion. Le folklore est de mise avec des équipes déguisées et portant parfois un nom assez farfelu», sourit le représentant des Wazas…

La tradition du crossage à Wiers a de beaux jours devant elle car les jeunes accrochent au rituel. «Nous comptons d’ailleurs passer le relais, dans quelques années, à des représentants plus jeunes. Ils sont déjà un beau nombre à participer au crossage. Ce jeu de village a donc encore une belle vie à Wiers!»

Rendez-vous donc le 24 février dans les rues du village…

Massimo Di Emidio

Vlan

Commerces à découvrir