Sama Rak, vu et entendu au Ramdam Festival

VLAN  mardi 4 février 2020 Vlan

TOURNAI | Le film de Lionel Croes, tourné au Sénégal, a été projeté pour la première fois en salle à l’occasion du Festival du Film qui dérange. Le message est passé…

Véritable enfant du Sénégal, Lionel Croes vient de sacrifier plusieurs années de son existence à son projet, Sama Rak. Le film raconte l’histoire de Daouda, un enfant mendiant, battu qui se demande où mène son existence. «Les enfants mendiants sont une véritable problématique au Sénégal», souligne le citoyen de Stambruges. «Notre but est encore de sensibiliser un large public (adultes, enfants ou adolescents) à la thématique de la multiculturalité. En intégrant dans le film un enfant talibé, nous espérons sensibiliser les autorités sénégalaises et le public à cette problématique.». Le coup de projecteur donné par le Ramdam a ébloui de nombreux observateurs. Ce moment, Lionel l’attendait depuis longtemps. «Quand on s’investit autant dans un projet, il est normal d’attendre un retour. Après quatre années de réalisation, il était temps que le public belge et international découvre le film. Nous y avons ajouté de l’humour qui aide à véhiculer les messages. Un peu comme dans «La Vita è bella» de Roberto Benigni. Aborder une problématique par l’humour afin d’en dégager du sens. Je suis ravi de l’accueil réservé au film.». L’histoire ne s’arrête pas au Ramdam. D’autres lieux de diffusion sont prévus. «La toute première diffusion a eu lieu dans le village où nous avons tourné, au Sénégal. La population locale a bien accueilli le film. Il est touché par la problématique et s’y retrouve pleinement. À nous maintenant de valoriser notre travail ailleurs, comme à l’Afrika Festival de Malines ou au Québec. Une diffusion en télé n’est pas à exclure. Nous allons réfléchir à tout cela dans les prochaines semaines.». Sociologue, diplômé de l’Université de Dakar, Lionel garde les pieds sur terre. Le film est une étape. D’autres combats sont à mener afin d’aider plus de 100.000 enfants mendiants (pieds nus, esclaves, maltraités, abusés) présents au Sénégal.

Massimo Di Emidio

Infos: http://sama-rak.com

Vlan

Commerces à découvrir