Musique au cabaret : une longue collaboration

VLAN  mardi 28 janvier 2020 Vlan

PETIT-THIER | Au lendemain de la première représentation des «Bonbons on tour», le cabaret proposé à la salle de Petit-Thier samedi 18 janvier, Jacqueline Résimont partage son enthousiasme pour son travail d’accompagnement musical avec les membres de la troupe.

Des intermèdes musicaux au cabaret: une collaboration de longue date avec Petit-Thier.

Durant la période 1990-2000, Jacqueline Résimont assure l’accompagnement musical pour divers théâtres de la région; bon nombre d’entre eux ont malheureusement disparu. Au total, une vingtaine de représentations qui lui demandent 6 mois de préparation par an! Souvent, il s’agit d’intermèdes avant et après la pièce, ainsi que durant les entractes. Lorsqu’elle arrive à Petit-Thier en 2000, la formule cabaret ou spectacle uniquement chanté existe déjà et elle collabore avec la troupe du cercle Sainte Cécile pendant 8 ans. Après un hiatus de 10 ans, elle reprend cette responsabilité avec bonheur.

Travailler avec des chanteurs avertis ou novices

Bien qu’ayant accompagné des chanteurs professionnels durant les années 70, Jacqueline indique qu’elle n’a pas d’exigence particulière pour la troupe des «Bonbons on tour»; son rôle est d’accompagner ses interprètes, en procurant un fil conducteur, un support musical qui les rapprochent le plus possible de l’œuvre originale. Leur voix ne doit pas être écrasée par une instrumentation trop imposante, mais surfer sur la musique. Il est d’ailleurs fascinant d’assister aux répétitions et observer Jacqueline piocher, dans sa boîte à malices, des instruments supplémentaires ou les retirer pour parfaire l’instrumentation. Impossible pour elle d’accompagner toutes les chansons de la même façon; c’est du «sur mesure». Ainsi pour Lara Pacquay, elle n’a rien écrit, mais s’est contentée de suivre une artiste qui s’affirme tout en finesse, par quelques accords posés de façon minimaliste.

Jacqueline aime la variété dans la musique et sa longue expérience (57 années d’accordéon!) pourrait seule justifier le titre de musicienne contemporaine; car son répertoire évolue au contact de la jeunesse, qui l’invite dans l’actualité musicale. Il y a 2 ans, elle a su s’adapter en investissant dans du matériel plus performant et augmenter sa capacité d’accompagner en direct les interprètes.

Comment s’est construite l’édition 2020?

Début novembre 2019, elle reçoit la liste des chansons sélectionnées par les membres du cercle Ste Cécile. Commence alors la recherche des partitions: certaines font déjà partie de sa propre collection, elle en trouve d’autres via internet sur les sites spécialisés. Mais si cela ne suffit pas, elle doit alors retranscrire elle-même ce qu’elle entend. Un premier jet à la main, qui sera ensuite digitalisé grâce au programme Staffpad (pour musiciens professionnels). Avant de pouvoir rencontrer les chanteurs début décembre pour la première répétition, il lui faudra aussi décider des arrangements (tempi et sélection des instruments) et apprendre quelque peu les partitions des 13 chansons.

La première fois qu’elle rencontre la troupe, elle effectue la prise de ton, car il est impératif de s’adapter à la tessiture de chaque chanteur/chanteuse. Chacun n’a pas nécessairement la capacité vocale de l’artiste représenté, mais cela ne contrarie pas le travail. Souvent, la tonalité peut varier entre le début des répétitions – où les chanteurs ne connaissent pas encore les paroles – et les représentations, où ils/elles sont plus confiant(e)s.

Jacqueline assume la délicate responsabilité du suivi du cabaret; il lui faut trouver en toutes circonstances – et lorsqu’on parle de spectacle vivant, les incidents peuvent survenir – le moyen de continuer la représentation. Elle observe ses interprètes qu’elle connaît parfois depuis de longues années comme Anne-Marie, Chantal ou bien Jean Claude et couve du regard les plus jeunes recrues (Lucie, Marie, Romane et Manoé), afin de s’assurer que tout le monde est à l’aise et peut chanter avec plaisir. La première chanson doit pouvoir «accrocher» le public et il semble que cela ait particulièrement bien fonctionné samedi dernier. Elle a chaleureusement félicité ses interprètes pour ce travail d’équipe.

Coticule

18h00: ouverture de la salle Petit-Thier 2000 / 19h30: rideau / prix 9€

Vlan

Commerces à découvrir