Une passion brassicole contagieuse

VLAN  mardi 21 janvier 2020 Vlan

WATERMAEL-BOITSFORT | Une brune, et bientôt une blonde en attendant l’ambrée. Jean-Louis Seillier et Martine Carpentier se sont récemment lancés dans la création de bières. L’originalité de leurs breuvages consiste dans le fait que chacun peut se les approprier en personnalisant l’étiquette.

Jean-Louis Seillier est passionné de bières de dégustation depuis ses études à l’ULB. Il a transmis ce virus à sa compagne Martine Carpentier qui était plutôt amatrice de bons vins. Deux Boitsfortois, qui sont aussi médecins généralistes. Voici deux ans, ils ont suivi des cours de zythologie à Braine l’Alleud. «Lors de cette formation, avec l’aide d’Emanuele Corazzini, on a conçu les recettes d’une bière brune et d’une blonde.» Ils appelleront la première Jean-Loup Garou, un jeu de mots à partir du prénom de son créateur. Et la seconde Titinette car elle est blonde comme celle qui l’a imaginée.

La bière brune a été tirée en septembre. «Elle fait 8,5ºet n’a pas le côté un peu lourd des bières brunes», précisent-ils. «Elle est légère et assez houblonnée, ce qui n’est pas habituel pour une brune. De plus, en vieillissant en bouteille, son goût évolue. Au fil des mois, de belles notes ‘café’ s’expriment et reflètent les malts torréfiés utilisés pour sa fabrication.» La blonde vient d’être mise en bouteille et ne sera disponible qu’en mars, le temps de sa fermentation et refermentation en bouteilles.

Une bière à son nom

Des bières dont le nom n’est pas fixé. «Chacun peut demander à en changer l’étiquette en la réalisant par soi-même. On fournit le canevas et on se charge de la coller sur la bouteille.» C’est ainsi qu’on peut déjà trouver la brune sous différentes dénominations. Selon l’établissement qui la propose, elle s’appelle Le Trac ou les Deux Petits diables (à Auderghem), le Roi Albert (place Keym), la Véraison ou l’Abao (à Watermael-Boitsfort), l’Al Piccolo à Woluwe-Saint-Lambert encore le Sans interdit (dans le quartier de l’ULB). La blonde sera déclinable de la même façon, en son nom propre de Titinette ou au nom d’un établissement, d’une entreprise, mais pourquoi d’un événement (comme un mariage) ou même à son effigie.

Le bénéfice des ventes de ces bières se destine à financer les inventions que souhaitent développer Martine et Jean-Louis. Parmi celles-ci, un sac à dos qui épargne complétement le dos et les épaules, une pochette médicale permettant de chauffer les stéthoscopes et les tensiomètres afin qu’ils n’arrivent pas glacés sur la peau des patients et un modèle ergonomique révolutionnaire de selles pour vélo.

Des créateurs dans l’âme…

Julien SEMNINCKX

Infos: Facebook: Titinette et Jean-Loup Garou – s.invent.sprl@proximus.be

Vlan

Commerces à découvrir